Suivre La Chronique

La baisse du chiffre d’affaires des entreprises s’amenuise

La baisse du chiffre d’affaires des entreprises s’amenuise

Une enquête réalisée par plusieurs fédérations d’entreprises et d’indépendants (BECI, SNI, UNIZO, UWE et VOKA) indique que la baisse du chiffre d’affaires des entreprises recule pour la 3éme semaine consécutive. Cependant, les entreprises interrogées font état d’un risque de faillite en hausse.

Les 4 208 entreprises et indépendants interrogés continuent d’indiquer une baisse significative de leurs ventes en comparaison avec la période d’avant la crise. En tenant compte de la taille des entreprises et du poids des secteurs dans la valeur ajoutée belge, la réduction moyenne du chiffre d’affaires indiquée par les entreprises interrogées atteint 31 %. Un résultat qui n’est que légèrement meilleur que celui observé dans l’enquête précédente.

Une petite éclaircie

Même si l’évolution de semaine en semaine reste limitée, il s’agit de la plus faible baisse indiquée par les entreprises de l’échantillon depuis le début de l’enquête – c’est-à-dire fin mars – et de la troisième amélioration hebdomadaire consécutive.
La raison la plus souvent évoquée par les entreprises interrogées comme étant à la base de cette baisse est la faiblesse de la demande (47 %), et tel est le cas dans la majorité des secteurs sondés. Pour le secteur de la construction, d’autres raisons sont à trouver du côté de la difficulté d’appliquer les règles de distanciation sociale ou encore des problèmes d’approvisionnement, qui sont particulièrement importants dans le secteur de la construction et de l’industrie.

Un risque de faillite en hausse

Ce recul de la baisse du chiffre d’affaires est à mettre en regard avec la légère augmentation du risque de faillite indiqué par les entreprises. La proportion d’entreprises rapportant une faillite « probable » ou « très probable » atteint 9 %, contre 7 % en moyenne sur les quatre semaines précédentes. L’accroissement du risque perçu de faillite est observé dans de nombreux secteurs. La construction ne fait pas exception bien qu’étant en queue de peloton avec 5 à 6% des répondants jugeant qu’une faillite de leur entreprise est proche. 


 

Nous vous recommandons

Les Belges restent friands de l’immobilier espagnol malgré le coronavirus

Les Belges restent friands de l’immobilier espagnol malgré le coronavirus

C’est le constat d’Azull, acteur majeur du marché belge de la vente de biens immobiliers espagnols. Ainsi, la demande pour un bien immobilier en Espagne est désormais supérieure de 20% à celle de 2019. Les[…]

24/04/2021 | espagneCoronavirus
Baromètre immobilier: le marché toujours sous l’effet du coronavirus

Baromètre immobilier: le marché toujours sous l’effet du coronavirus

Le secteur de la construction remonte la pente mais craint la hausse des prix des matériaux

Le secteur de la construction remonte la pente mais craint la hausse des prix des matériaux

Batibouw: pas de salons professionnels pour cette année

Batibouw: pas de salons professionnels pour cette année

Plus d'articles