Suivre La Chronique

La Belgique gaspille chaque année plus de 2,5 milliards d'euros d'énergie

Sujets relatifs :

, ,
La Belgique gaspille chaque année plus de 2,5 milliards d'euros d'énergie

© Mironmax Studio/Shutterstock

C’est ce qui ressort du Baromètre de l’isolation 2021 de Recticel Insulation, acteur majeur du marché de l’isolation thermique et acoustique. Ainsi, les bâtiments résidentiels belges présenteraient des lacunes considérables en termes d’isolation. 

Dans son nouveau Baromètre de l’isolation, Recticel Insulation pointe du doigt les bâtiments mal isolés. Ainsi, 20,6 % ont encore un toit non isolé et 55,3 % n'ont aucune forme d'isolation des murs extérieurs. Enfin, l'isolation des planchers est absente dans pas moins de 66,4 % de l'ensemble des bâtiments résidentiels belges. 

Obsolescence et économies

Même dans les maisons disposant d’une certaine forme d'isolation du toit, des murs ou du sol, il reste encore beaucoup à faire. Recticel Insulation indique que souvent, le système d'isolation existant n'est plus posé correctement, le rendant donc moins étanche à l’air. Ou encore, qu’il ne répond pas aux normes actuelles d'isolation des toits et aux ambitions énergétiques de 2050, qui visent une valeur U de  0,24 W/m²K maximum.
 
Et si les belges isolaient tous les toits, murs et sols non isolés des maisons, l’économie réalisée serait de plus de 35.000 GWh, 7,5 millions de tonnes de CO2 et 2,5 milliards d'euros.
 
«Dans une maison moyenne (avec 150 m² de toit, 180 m² de mur et 150 m² de plancher), l'isolation d'un toit non isolé à une valeur U de 0,24 W/m²K permet d'économiser 21.551 kWh, 4.335 kg de CO2 et 1.509 euros par an», explique Pieter Bailleul, technical manager Belux de Recticel Insulation. «L'isolation des murs non isolés permet d'économiser en moyenne 14.386 kWh, 2.900 kg de CO2 et 1.007 euros par an. Dans le cas de l'isolation du plancher, cela représente 4.018 kWh, 810 kg de CO2 et 281 euros.  Mais une bonne isolation permet non seulement de réduire les besoins en chaleur d'une maison, mais aussi de réduire considérablement les émissions de CO2 et les factures d'énergie. Elle augmente également la valeur d'une habitation. Les maisons ayant un bon score énergétique ne sont pas seulement plus chères, mais se vendent aussi plus rapidement que les habitations non isolées ou isolées de manière insuffisante. En outre, le confort de vie est accru grâce à des planchers et des murs agréablement chauds, une température plus constante (chaude en hiver, plus fraîche en été) et moins de courants d'air dérangeants. L'isolation permet de quadrupler le gain», conclut Pieter Bailleul.
 

Nous vous recommandons

Les Belges de plus en plus sensibles à la rénovation énergétique

Les Belges de plus en plus sensibles à la rénovation énergétique

Une enquête pour le compte d’ING révèle que le coût élevé de l'énergie inquiète de nombreux ménages et les incite à améliorer l'efficacité[…]

05/08/2022 | Immo
Une étape importante franchie dans la construction du parc éolien offshore Arcadis Ost 1

Une étape importante franchie dans la construction du parc éolien offshore Arcadis Ost 1

DEME signe un accord pour la construction d’une usine d’hydrogène vert à Oman

DEME signe un accord pour la construction d’une usine d’hydrogène vert à Oman

Un nouveau simulateur de grue pour Jan De Nul

Un nouveau simulateur de grue pour Jan De Nul

Plus d'articles