Suivre La Chronique

La brique: THE placement pour 65% des Belges

Sujets relatifs :

,
La brique: THE placement pour 65% des Belges

La brique reste le placement privilégié des Belges.

On le sait, les Belges ont invariablement une brique dans le ventre. Rien d’étonnant vu les perspectives maussades des pensions et des placements financiers. Plus de la moitié des Belges (52%) affirme ainsi avoir confiance dans le marché immobilier, soit 11% de plus sur un an, et 65% déclarent qu’il s’agit d’un «excellent» investissement, soit 10% de plus qu’en 2016.

Par contre, les agents immobiliers jouissent généralement d’une piètre réputation, même si celle-ci s’est quelque peu améliorée au fil des années. Ce sont les notaires qui bénéficient de la plus grande confiance des Belges parmi les professionnels de l’immobilier, selon le Baromètre Real Estate Trust, une étude annuelle réalisée auprès de 1.500 Belges par le bureau d’études de marché WES et le bureau de communication Bereal, spécialisé dans le logement et l’immobilier.

Maisons, appartements, garages

Pas moins de 61% et 57% des Belges interrogés considèrent respectivement les maisons et les appartements comme les investissements les plus intéressants. Les maisons existantes (60%) ont toujours plus la cote que les nouvelles constructions (43%). A noter aussi l’émergence des garages en tant qu’investissements. Ce type de bien exige moins d’entretien et moins de frais supplémentaires. De plus, de nombreuses grandes sociétés de parking ont développé ce marché et, partant, suscité l’intérêt des investisseurs.

Le notaire et l’architecte, hommes et femmes de confiance

Si, en 2016, les architectes trustaient la confiance des Belges parmi tous les métiers de l’immobilier, ce privilège est désormais octroyé aux notaires: 55% de nos compatriotes déclarent faire confiance de manière raisonnable à importante aux notaires, contre 53% pour les architectes. Les géomètres occupent la 3e place avec 51%. A l’inverse, les agents immobiliers doivent se contenter d’un pourcentage de 31% de confiance, que la personne interrogée ait eu affaire à eux ou non. C’est cependant mieux que les 24,4% de 2016. Il n’empêche, près de 60% des Belges se plaignent du rapport qualité/prix des promoteurs immobiliers et remettent souvent en question leur manque d’expertise professionnelle.

Au baromètre «confiance», ajoutons que le taux des banquiers est de 33,3%, celui du promoteur ou du clef sur porte de 31,8%, de l’entrepreneur de 39,2% ou du service d’urbanisme de 38,3%.

Nous vous recommandons

Recherche équipe pour développer un ensemble de logements sociaux

Recherche équipe pour développer un ensemble de logements sociaux

Comensia, entreprise sociale et coopérative de locataires, recherche une équipe pluridisciplinaire afin de développer 26 logements sociaux à Berchem-Sainte-Agathe. Comensia souhaite construire un bâtiment[…]

Le coronavirus fait grimper le nombre de litiges dans la construction

Le coronavirus fait grimper le nombre de litiges dans la construction

Accord budgétaire 2022: la construction plutôt bien lotie

Accord budgétaire 2022: la construction plutôt bien lotie

Le nombre de permis de bâtir octroyés grimpe en flèche

Le nombre de permis de bâtir octroyés grimpe en flèche

Plus d'articles