Suivre La Chronique

La CCW demande au Gouvernement wallon des mesures plus fortes de soutien financier aux entreprises de construction

La CCW demande au Gouvernement wallon des mesures plus fortes de soutien financier aux entreprises de construction

La Confédération Construction wallonne (CCW) demande au Gouvernement wallon de travailler sur des mesures plus fortes de soutien financier aux entreprises de construction en fournissant des solutions simples et rapides pour soutenir au mieux la trésorerie des entreprises qui ont dû cesser leurs activités.

82% des entreprises de construction sont aujourd’hui complètement ou partiellement à l’arrêt, faute de pouvoir poursuivre leurs activités dans des conditions correctes suite à la crise du coronavirus. Parmi les obstacles à la poursuite des travaux: le manque de clarté des conditions dans lesquelles elles peuvent ou non poursuivre leurs activités, la difficulté d’appliquer les règles de distanciation sociale, la difficulté d’approvisionnement en matériaux, les ouvriers malades, etc. 
 
En dépit des informations mises à dispositions des entreprises par les différentes fédérations du secteur (ainsi d’ailleurs que par notre site), beaucoup d’entrepreneurs se sentent encore démunis face au manque de clarté des mesures prises par le gouvernement. « Ils doivent pratiquement décider seuls s’ils restent ouverts ou non. S’ils ferment, les difficultés de trésorerie s’aggravent très rapidement. 40% des entreprises de construction rencontrent aujourd’hui des problèmes de liquidités, et ce chiffre grimpera à 60% si la crise se poursuit jusque fin avril. Les artisans et PME de la construction ayant dû réduire ou cesser leurs activités, ne comprennent pas qu’il leur soit refusé de pouvoir bénéficier de l’indemnité de 5.000 euros réservée aux commerçants dont l’activité a été arrêtée par décision gouvernementale », a fait savoir la CCW dans un communiqué. 

Etendre aux artisans et PME de la construction la possibilité de percevoir l’indemnité de 5.000 euros

La fédération demande donc avec insistance au Gouvernement wallon d’apporter d’urgence une réponse appropriée face à ce désarroi, « notamment en étendant aux artisans et PME de construction la faculté de percevoir une indemnité, selon des modalités à définir. » En outre, la CCW demande au Gouvernement wallon de travailler sur des mesures plus fortes de soutien financier aux entreprises en fournissant des solutions simples et rapides pour soutenir au mieux la trésorerie des entreprises de construction. « Les outils financiers wallons offrent actuellement des garanties auprès des banques, afin de faciliter l’octroi de crédit, mais ces outils doivent impérativement être mieux adaptés au secteur de la construction. » Pour la CCW, en plus des garanties, les outils financiers wallons doivent permettre d’effectuer de façon souple des prêts directs de trésorerie aux indépendants et aux plus petites structures qui rencontreraient des difficultés temporaires liées à la crise du COVID-19. 

Le gouvernement wallon est à l’écoute

Enfin, la CCW demande encore d’autres mesures d’urgence comme la suspension temporaire des taxations locales sur les activités à l’arrêt, y compris la suspension des coûts liés à l’occupation du domaine public par les chantiers. « Soulignons néanmoins que des mesures positives ont déjà été adoptées par le Gouvernement wallon, parmi lesquelles la circulaire « marchés publics » assouplissant temporairement les règles de passation et d’exécution des marchés publics, ainsi que la suspension de l’effet-couperet des délais d’octroi des permis d’urbanisme. » Par ailleurs, le secteur est disposé à collaborer avec les fournisseurs de matériaux, les syndicats et les autorités concernées « pour mieux définir les conditions dans lesquelles une reprise progressive de l’activité pourrait être accompagnée et encadrée, dans le respect évidemment des conditions sanitaires requises. »
 

Nous vous recommandons

92% des architectes wallons sont impactés par la crise

92% des architectes wallons sont impactés par la crise

Ce chiffre est le résultat d’une enquête menée par l’Union Wallonne des Architectes (UWA) auprès de 365 de ses membres, tous indépendants. Et ceux-ci s’inquiètent également pour[…]

Entreprises belges : des revenus détériorés mais une reprise rapide

Enquête

Entreprises belges : des revenus détériorés mais une reprise rapide

4 employés sur 10 font du télétravail pour la première fois

4 employés sur 10 font du télétravail pour la première fois

Les ventes de nouvelles habitations ont diminué de moitié

Les ventes de nouvelles habitations ont diminué de moitié

Plus d'articles