Suivre La Chronique

La cogénération, l’oubliée du Pacte énergétique?

Sujets relatifs :

La cogénération, l’oubliée du Pacte énergétique?

Cogen, BBL et ODE s’inquiètent du peu d’enthousiasme autour de la cogénération alors que cette forme de production d’électricité se montre particulièrement efficace sur le plan énergétique. Or, contrairement à d’autres moyens de production, celle-ci est totalement absente du débat politique autour du Pacte énergétique.

Les unités de cogénération produisent de l’électricité et de la chaleur simultanément de sorte qu’une économie de combustible de près de 30% est réalisée et ce, comparé aux centrales d’électricité classiques.

Que la puissance de cogénération installée en Belgique atteint déjà 2.700 MWe , soit à peu près l’équivalent en puissance du site de Doel (avec ses 4 réacteurs) est peu connu. Ces installations de cogénération produisent actuellement environ 18% de la demande totale en Belgique et pour la Flandre seule 21%.

Economie non négligeable

Comparé à la production séparée d’électricité et de chaleur, on réalise ici une économie de 11,4 TWh de combustible (énergie primaire), ce qui équivaut à la consommation de gaz naturel de 800.000 familles soit 28% des familles Belges connectées aux réseaux de gaz. Bref, une économie non négligeable dont il serait incompréhensible, selon Cogen, de se priver.

Cogen, BBL et ODE, trois organismes actifs dans la promotion des énergies renouvelables et de l’utilisation rationnelle de l’énergie,  plaident donc pour une utilisation maximale de la cogénération comme alternative aux énergies fossiles. Les installations de cogénération peuvent de plus être alimentées par des combustibles renouvelables de sorte qu’ils produisent de l’électricité et de la chaleur renouvelables. Aujourd’hui 14% des installations de cogénération produisent de l’ électricité renouvelable.

Une analyse récente réalisée par Cogen démontre que d’ici 2025 un potentiel de 1.000 MWe de cogénération pourrait être réalisé au niveau national. En tenant compte des rendements actuels, cela permettrait une économie d’énergie primaire de l’ordre de 5 TWh .

Nous vous recommandons

Le Domaine royal de Laeken bientôt chauffé aux déchets

Le Domaine royal de Laeken bientôt chauffé aux déchets

La Régie des Bâtiments souhaite bénéficier de la chaleur résiduelle de l’incinérateur de Neder-over-Heembeek afin de chauffer les bâtiments du Domaine royal de Laeken. L'objectif est[…]

16/08/2019 | EnergiePatrimoine
Vega: le premier immeuble commercial Bim certifié Breeam au Luxembourg

Vega: le premier immeuble commercial Bim certifié Breeam au Luxembourg

Tournai va s’éclairer aux leds

Tournai va s’éclairer aux leds

Le Palais royal de Bruxelles va réduire son empreinte énergétique

Le Palais royal de Bruxelles va réduire son empreinte énergétique

Plus d'articles