Suivre La Chronique

La Confédération Construction et l’UPSI craignent l’impact de l’absence de plan de relance pour le secteur

La Confédération Construction et l’UPSI craignent l’impact de l’absence de plan de relance pour le secteur

L'absence de plan de relance pour la construction pourrait coûter au gouvernement 3,3 milliards de recettes provenant de l'ensemble du secteur, dont 1,2 milliard pour les nouvelles constructions.

Les 2 organisations sectorielles craignent des pertes de revenus énorme pour le gouvernement fédéral. Selon leurs calculs, celles-ci pourraient atteindre 3,3 milliards d’euros. 

La situation que traverse le secteur est difficile. En effet, suivant la dernière enquête mensuelle de ING, 60 % des investisseurs ont reporté leur projet immobilier. Et la situation ne s'améliorera pas à court terme: les prévisions du Bureau fédéral du Plan montrent que les activités du secteur de la construction diminueront de 10,5 % en 2020. Cette baisse s'élèvera même à 14,6 % pour les investissements dans les logements.
 
La construction verse au Trésor 45% de son chiffre d’affaires grâce à la TVA, l'impôt sur les personnes physiques, l'impôt des sociétés et l'ONSS (plus de 50 % pour la construction de logements neufs), soit au total 21,5 milliards. C’est notamment à partir de ces chiffres que la Confédération et l’UPSI (l'Union professionnelle du secteur immobilier) ont calculé la perte pour le gouvernement de 3,3 milliards de recettes provenant de l'ensemble du secteur, dont 1,2 milliard pour les nouvelles constructions.

Une baisse de la TVA toujours plus demandée

Selon ces 2 organisations, il est incompréhensible que le gouvernement ne soutienne pas le secteur en baissant temporairement la TVA sur les nouvelles constructions. Olivier Carrette, Administrateur délégué de l'UPSI : «Chaque mètre carré de nouvelle construction rapporte 1350 euros au gouvernement. Maintenant qu'un grand nombre de projets immobiliers sont menacés, cela aura des répercussions sur les pouvoirs publics. Il est donc regrettable que le gouvernement fédéral laisse les secteurs de la construction et de l'immobilier complètement de côté dans son plan de relance.»
 
L’UPSI et la Confédération Construction plaident également pour une généralisation de la baisse de la TVA pour les démolitions-reconstructions dans toutes les régions pour les acteurs professionnels et privés. Les 2 organisations demandent également un ensemble de mesures en faveur de la rénovation énergétique et la mise en œuvre accélérée du Pacte national pour les investissements stratégiques (infrastructures, efficacité énergétique des bâtiments publics, réseaux de communication).
 

Nous vous recommandons

Les permis de bâtir en augmentation au mois de janvier

Les permis de bâtir en augmentation au mois de janvier

Selon Statbel, l’office belge de statistique, 2.502 nouveaux permis de bâtir pour la construction de bâtiments résidentiels ont été attribués au mois de janvier. Cela représente une[…]

Hausse de 8 % en un an du coût de la construction à Bruxelles

Hausse de 8 % en un an du coût de la construction à Bruxelles

Le nombre d’accidents du travail avec incapacité dans la construction en forte baisse

Le nombre d’accidents du travail avec incapacité dans la construction en forte baisse

Brucargo West, nouvel entrepôt ultramoderne de Brussels Airport

Brucargo West, nouvel entrepôt ultramoderne de Brussels Airport

Plus d'articles