Suivre La Chronique

La construction clé sur porte, grande bénéficiaire de l’évolution du secteur?

Sujets relatifs :

, ,
La construction clé sur porte, grande bénéficiaire de l’évolution du secteur?

S'il a le choix, le Belge préférerait avant tout faire bâtir une maison 4 façades à la campagne. Un rêve de moins en moins réalisable.

© Maison Blavier

D’après une analyse de Maisons Blavier, les normes de construction plus strictes feraient le jeu des entreprises de construction clé sur porte. Alors, méthode Coué ou véritable tendance lourde?

Pour ses 25 ans, l’entreprise de construction clé sur porte s’est offert les services d’un bureau indépendant pour réaliser une étude sur les grandes tendances du marché immobilier des 5 dernières années auprès d'un échantillon de 600 Belges ayant récemment acquis leur propre habitation, menant un chantier de construction ou de rénovation ou ayant des projets concrets en ce sens. Il en ressort que, si en 2015 un Belge sur deux croyait encore possible d'acquérir une habitation; ils ne sont désormais plus que 1 sur 3. «Les deux principales raisons expliquant ce recul sont, d'une part, la complexité des chantiers en raison de normes toujours plus strictes, et d'autre part, la difficulté d'obtenir un emprunt», explique Stefan Hallez, directeur général de Maisons Blavier.

Maisons Blavier réalise un chiffre d'affaires d'environ 45 millions d'euros et compte quelque 5.000 habitations à son actif, généralement construites sur chantier. (© Maisons Blavier)
S'il a le choix, le Belge préférerait avant tout faire bâtir une maison 4 façades à la campagne. Les urbanistes et les pouvoirs publics ont beau expliquer sur tous les tons que ce n’est plus tenable compte tenu de la raréfaction des terrains à bâtir et de la politique du «Stop Béton», cette tendance demeure inchangée depuis 5 ans: 75% des personnes interrogées continuent de préférer une maison unifamiliale en dehors des cœurs de ville. Mais les obstacles vers la réalisation de ce rêve sont toujours plus nombreux en raison du renchérissement des parcelles, de la difficulté d’obtenir un emprunt hypothécaire et de la complexité du processus de construction due à des normes énergétiques toujours plus sévères, à des matériaux plus coûteux et à des techniques plus complexes. 

Les entreprises clé sur portes dans les starting-blocks

Maisons Blavier voit toutefois dans cette tendance un important moteur de développement pour les entreprises spécialisées dans le clé sur porte. «Les consommateurs voulant acquérir une maison neuve se tourneront en effet plus souvent vers des sociétés de construction comme la nôtre qui, par leur savoir-faire et leurs économies d'échelle, seront capables d'optimaliser le processus de construction et de garantir ainsi un meilleur rapport qualité/prix. Nous gérons parfaitement les chantiers, savons comment respecter un budget imparti, et nos délais de réalisation sont particulièrement courts. C'est pourquoi nous tablons sur une croissance continue du nombre de clients», poursuit Stefan Hallez, directeur général de Maisons Blavier. 
 
Cela ne suffira néanmoins pas pour soutenir la croissance du secteur du bâtiment. Une intervention adéquate des pouvoirs publics s'avère nécessaire. 
 
 
(Retrouvez l'intégralité de cet article dans l'édition n°8 du 6 mars 2020 de notre magazine)
 

Nous vous recommandons

Smart Home: une révolution, de grands enjeux et de nombreux défis

Smart Home: une révolution, de grands enjeux et de nombreux défis

Selon une étude de Strategy Analytics, le marché mondial des maisons intelligentes dépassera la barre symbolique des 100 milliards de dollars dès cette année. Il pourrait même atteindre 160 milliards de[…]

18/03/2020 | ImmoSécurité
Une ancienne pierrerie bruxelloise fait place à 82 appartements

Une ancienne pierrerie bruxelloise fait place à 82 appartements

Stéphane Verbeeck succède à Serge Fautré en tant que Président du secteur immobilier belge

Stéphane Verbeeck succède à Serge Fautré en tant que Président du secteur immobilier belge

Immobilier à Bruxelles: les appartements presque deux fois moins cher que les maisons

Immobilier à Bruxelles: les appartements presque deux fois moins cher que les maisons

Plus d'articles