Suivre La Chronique

La durabilité, une affaire qui rapporte chez Niko

Sujets relatifs :

,
La durabilité, une affaire qui rapporte chez Niko

Niko, l’un des leaders du marché belge de la production de matériel d’installation électrique et d’automatisation domestique, s’est vu décerner une 18e Charte environnementale consécutive. (© Niko)

Niko, l’un des leaders du marché belge de la production de matériel d’installation électrique et d’automatisation domestique, confirme son positionnement en matière de durabilité en se voyant décerner une 18e Charte environnementale consécutive.

Niko a une nouvelle fois obtenu la Charte environnementale décernée par le Voka (organisation patronale flamande) de Flandre-Orientale. Cette charte est attribuée chaque année à des entreprises qui produisent davantage d’efforts en matière de protection de l’environnement que la stricte application de la loi ne l’exige. Grâce à une politique poussée en matière de durabilité, l’entreprise familiale de Sint-Niklaas a pu, entre autres, réduire de manière considérable sa consommation en énergie et en eau ainsi que ses déchets résiduels.

D’après les objectifs climatiques de l'Union européenne, en 2020 13% de toute l’énergie consommée en Belgique devra provenir de sources renouvelables. Dans cette optique, le monde de l’entreprise joue un rôle crucial. Et Niko en est un bel exemple, elle qui utilise déjà exclusivement de l'énergie «verte» et produit 12,5% de la totalité de ses besoins énergétiques annuels (1.000.000 kWh/an) à l'aide de 4.300 m² de panneaux solaires. Pas encore assez pour Niko qui entend bien encore augmenter la part d'énergie renouvelable dans les prochaines années. «Nous étudions en ce moment les possibilités offertes par l'énergie éolienne et les pompes à chaleur», précise Dirk D'haese, coordinateur environnemental chez Niko.

Niko utilise 100% d’énergie «verte» et produit 12,5% de la totalité de ses besoins énergétiques annuels à l'aide de 4.300 m² de panneaux solaires. (© Niko)
 

Des résultats éloquents


L’entreprise familiale, qui fête son centième anniversaire cette année, a doublé son chiffre d’affaires en quinze ans. Et malgré une production en forte augmentation, elle aussi, la politique de gestion durable initiée par l’entreprise n’a fait que s’étoffer. Pour rationaliser les efforts en matière d’environnement, Niko utilise la Charte environnementale du Voka. Celle-ci établit les objectifs à atteindre annuellement, lesquels sont ensuite contrôlés par une commission indépendante. Avec des résultats éloquents:

  • une économie d’énergie de 15% par rapport à 2010 grâce à l’utilisation de machines plus économes en énergie et à un système intelligent de gestion de l’énergie;
  • une diminution de la consommation d’eau de plus de 40% par rapport à 2000 grâce à une consommation plus rationnelle et à l’installation de systèmes de récupération de l’eau de pluie;
  • un taux de déchets résiduels qui est passé de 14% cette année contre 23% en 2003 grâce au recyclage et à un tri sélectif efficace.

Mettre la barre encore plus haut, en collaboration avec le personnel

En plus d’une Charte environnementale, le Voka dispose aussi d’une Charte de l’entrepreneuriat durable. Celle-ci est basée sur les 17 objectifs de durabilité des Nations-Unies et mentionne, en plus des efforts liés à l’environnement, des efforts dans les domaines de la sécurité et du bien-être des travailleurs entre autres.

«Nous avons d’ailleurs décidé qu’à partir de 2019 nous signerions la Charte de l’entrepreneuriat durable du Voka en lieu et place de la Charte environnementale. Cette charte nous permettra d’élargir encore nos objectifs de durabilité au cours des années à venir. Un rôle important y est attribué aux employés et nous souhaitons les impliquer autant que possible dans le processus, les sensibiliser et leur fournir les outils leur permettant d’apporter leur contribution. Depuis le lancement de notre plan de leasing de vélos par exemple, 100 collaborateurs supplémentaires ont déjà opté pour le vélo comme moyen de transport principal pour venir travailler», explique Dirk D’haese.
 

Nous vous recommandons

Nouveaux chargeurs télescopiques «Waste Expert» de Bobcat

Nouveaux chargeurs télescopiques «Waste Expert» de Bobcat

En complément de ses machines de construction et agricoles, Bobcat lance la nouvelle gamme de chargeurs télescopiques Waste Expert. Ces nouveaux modèles de manutention de matériaux sont destinés aux[…]

06/08/2019 | Bobcat
L’économie circulaire: un grand pourvoyeur d’emplois qui manque de main-d’œuvre

L’économie circulaire: un grand pourvoyeur d’emplois qui manque de main-d’œuvre

Chargeuse sur pneus Liebherr L 586 XPower® à éclairage de travail adaptatif

Chargeuse sur pneus Liebherr L 586 XPower® à éclairage de travail adaptatif

Les matériaux de construction sont trop peu valorisés

Les matériaux de construction sont trop peu valorisés

Plus d'articles