Suivre La Chronique

La Flandre reprend la route, la Wallonie temporise

La Flandre reprend la route, la Wallonie temporise

Alors qu’en Wallonie la majorité des travaux routiers sont toujours à l’arrêt, quelque 62% des chantiers de l'agence flamande en charge des routes et de la circulation ont repris ou se sont poursuivis.

Après l'instauration des mesures de confinement à la mi-mars, le nombre de chantiers gérés par l'agence flamande Wegen en Verkeer était retombé de 186 à 80. Entre-temps, il y a eu une reprise: 115 chantiers sont en cours côté flamand.
Le gouvernement flamand avait rapidement, dès la fin mars, exprimé son souhait de voir reprendre un maximum de chantiers, entre autres pour profiter de la faiblesse du trafic sur les grands axes. Un mémorandum avait donc récemment été imaginé, avec le secteur des travaux routiers et hydrauliques, pour encadrer la reprise des chantiers dans le respect de certaines mesures de précaution sanitaire.
La Flandre a même décidé d'accélérer certains chantiers. Un chantier d'été, sur la E19, a ainsi été entamé plus tôt que prévu.

En Wallonie, le principe de précaution prévaut

Du côté wallon, la Sofico indique qu'il est encore prématuré d'envisager la relance normale des chantiers, alors que les mesures de confinement et de distanciation sociale ont été prolongées le 15 avril. «La santé des hommes sur les chantiers est le facteur qui prime», souligne la Société de Financement Complémentaire des infrastructures. D'autres éléments entrent aussi en ligne de compte, comme des sous-traitants qui ont décidé d'interrompre le travail ou qui manquent de matières premières en provenance de l'étranger.
Actuellement, les chantiers routiers tournent donc au ralenti, et uniquement là où il est possible de travailler en respectant les règles de distanciation sociale en vigueur, ce qui entraînera inévitablement des retards.
Concrètement, parmi les grands chantiers de réhabilitation, il n'y en a que trois qui se poursuivent actuellement, et à un rythme plus faible qu'habituellement. «Quant aux chantiers d'entretien, plus légers, il a tout de même été possible d'en boucler un, où les conditions sanitaires des travailleurs étaient satisfaisantes», a fait savoir la Sofico.
 

Nous vous recommandons

Batibouw 2021: une édition pas comme les autres

Evénement

Batibouw 2021: une édition pas comme les autres

Sans surprise ou presque, Batibouw 2021 fera la part belle au virtuel à travers une plateforme en ligne qui lui sera entièrement dédiée. L’organisation du salon tournera autour des thématiques suivantes:[…]

Plus de 70% de demandes en moins pour le droit passerelle

Plus de 70% de demandes en moins pour le droit passerelle

Le coronavirus fait exploser la demande d’espace de stockage

Le coronavirus fait exploser la demande d’espace de stockage

Plus de la moitié des entreprises de construction ont des carnets de commande moins remplis

Plus de la moitié des entreprises de construction ont des carnets de commande moins remplis

Plus d'articles