Suivre La Chronique

La gestion forestière durable tous azimuts

Sujets relatifs :

La gestion forestière durable  tous azimuts

Plus de la moitié de la forêt wallonne est certifiée Pefc. Désormais celles du Ghana et de la Corée du Sud aussi.

Petit à petit, les pays africains adoptent le système de certification forestière durable Pefc. Après le Cameroun et le Gabon, c'est maintenant au tour du Ghana de devenir membre. L'Asie suit le mouvement avec la Corée du Sud qui est ainsi le dernier pays en date à rejoindre le programme Pefc. Enfin, plus près de nous, les Pays-Bas ont leurs premières forêts certifiées Pefc.

Créé en 1999, le Pefc (Programme for the Endorsement of Forest Certification Schemes) est le plus important système de certification forestière au monde. Il est actif dans 43 pays et certifie plus de 275 millions d'hectares de forêt. Essentiellement adoptée par les propriétaires et exploitants forestiers européens et nord-américains à ses origines, cette certification gagne du terrain sur d'autres continents, notamment en Afrique, où le Ghana a rejoint le Cameroun et le Gabon, et en Asie.

Comme l'explique Emmanuel Amoah Boakye du groupe de travail pour la certification forestière au Ghana, une fois que le système local aura obtenu l'approbation et la reconnaissance du Pefc, les propriétaires et les entreprises forestières et tout le secteur du bois auront l'opportunité de démontrer leurs efforts en faveur d'une gestion forestière durable, au niveau local comme au niveau international

Outre l'Afrique, le Pefc connaît également une croissance rapide en Asie qui, après l'Inde, la Chine, le Japon, l'Indonésie et la Malaisie, accueille un sixième membre avec la Corée du Sud. Une adhésion qui s'explique, en partie, par les difficultés rencontrées par les responsables forestiers locaux durant le développement du système de certification coréen.

'La création d'un système par les acteurs de la forêt locale eux-mêmes et son adaptation aux caractéristiques, lois, traditions et biotopes locaux.'

En effet, il existe déjà des systèmes de certification forestière en Corée, mais ces derniers ne sont pas adaptés aux besoins du pays de sorte que des voix s'élevaient parmi les parties prenantes de la filière bois et forêt pour développer un système de certification forestière qui reflète les particularités des forêts coréennes. C'est ainsi que le Korea Forest Certification Council (Kfcc) a été fondé. Le standard de certification forestière coréen sera ainsi soumis à la fin de l'année à Pefc International en vue de le faire reconnaître.

Retour en Europe où des propriétaires forestiers privés néerlandais ont obtenu les premiers certificats Pefc pour une superficie totale de 2.470 hectares de forêts. Ils ont opté pour un certificat de groupe. Les propriétaires forestiers ont ainsi le choix entre un certificat individuel ou l'adhésion à un certificat de groupe via un manager de groupe. Aux Pays-Bas, c'est le bureau d'ingénieurs Evan Buytendijk qui joue ce rôle pour la certification forestière Pefc.

Un système adapté aux caractéristiques locales des forêts

Le Pefc est donc une organisation qui chapeaute un réseau de systèmes de certification forestière obtenus grâce à un consensus entre les différents acteurs. L'avantage majeur du Pefc est précisément cette création d'un système par les acteurs de la forêt locale eux-mêmes et son adaptation aux caractéristiques, lois, traditions et biotopes locaux, tout en permettant d'utiliser un logo unique et reconnaissable dans le monde entier. Les principes fondamentaux du système sont l'ouverture au dialogue, la recherche du consensus, la transparence, des évaluations périodiques et la recherche d'une amélioration permanente.

Ceci étant, avant qu'un standard ne soit reconnu par le Pefc, un processus rigoureux de reconnaissance doit être suivi: création d'un groupe de travail composé de représentations équilibrées de tous les acteurs du monde de la forêt (propriétaires publics et privés, exploitants, etc.), développement du standard par ce groupe, consultation publique nationale, tests pilotes, consultation publique internationale, audit externe par rapport aux exigences et critères de Pefc International.

Nous vous recommandons

CBRS habille nos sols depuis 150 ans

CBRS habille nos sols depuis 150 ans

L’histoire de la Compagnie Belge des Revêtements de Sol (CBRS) remonte quasiment aux racines de la Belgique et a longtemps été indissociable de celle des Entreprises Louis De Waele. Si le monde et les modes ont[…]

Le Tour de France continue pour Wanty

Le Tour de France continue pour Wanty

Just call me Derbigum

Just call me Derbigum

IsoHemp: construit, c’est du belge!

Entreprise

IsoHemp: construit, c’est du belge!

Plus d'articles