Suivre La Chronique

La lutte contre le changement climatique mobilise les banques multilatérales

Sujets relatifs :

, ,
La lutte contre le changement climatique mobilise les banques multilatérales

Les financements alloués à la lutte contre le changement climatique par les six plus grandes banques multilatérales de développement (BMD) ont encore progressé en 2017, pour atteindre 35,2 milliards de dollars, soit une hausse de 28% par rapport aux 27,4 milliards de 2016.

Selon le rapport conjoint publié par les BMD (*), 79% de ces financements, soit 27,9 milliards de dollars, ont été consacrés à des projets d’atténuation, c’est-à-dire à des initiatives visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à ralentir le réchauffement planétaire. Les 7,4 milliards de dollars restants ont été investis dans des projets d’adaptation qui aident les pays émergents ou en développement à faire face aux conséquences du changement climatique (précipitations inhabituelles, aggravation des épisodes de sécheresse, événements météorologiques extrêmes, etc.). 

Amérique latine en tête

Les trois premières régions bénéficiaires de ces financements sont l’Amérique latine, l’Afrique subsaharienne et l’Asie de l’Est-Pacifique, indique le rapport, qui fournit également les montants alloués à chaque pays. Si les financements pour le climat ont connu une forte progression, c’est parce que le changement climatique constitue un défi toujours plus pressant. Les BMD s’attachent aussi à mettre au point une méthodologie plus précise pour la communication de leurs résultats, afin de mieux mettre en évidence l’alignement de leurs activités sur l’accord de Paris.

(*) Ces chiffres sont détaillés dans un rapport qui combine les données de six BMD: la Banque africaine de développement, la Banque asiatique de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, la Banque européenne d’investissement, la Banque interaméricaine de développement et le Groupe de la Banque mondiale.

Nous vous recommandons

Réutiliser pour construire plutôt que démolir et reconstruire

Réutiliser pour construire plutôt que démolir et reconstruire

La Confédération construction plaide depuis plusieurs années pour réduire la TVA de 21 à 6% dans le cas des travaux de démolition/reconstruction afin de rendre le parc immobilier belge plus durable. Mais[…]

07/07/2020 | EnvironnementRecyclage
JCB lance une pelle sur chenilles à hydrogène

JCB lance une pelle sur chenilles à hydrogène

Les travaux durables du Domaine royal de Laeken bientôt terminés

Les travaux durables du Domaine royal de Laeken bientôt terminés

Jan De Nul achève l’installation offshore du parc d’éoliennes Trianel Borkum II en Allemagne

Jan De Nul achève l’installation offshore du parc d’éoliennes Trianel Borkum II en Allemagne

Plus d'articles