Suivre La Chronique

La police fédérale de la Route de Namur prend ses quartiers dans un bâtiment quasiment passif

Sujets relatifs :

La police fédérale de la Route de Namur prend ses quartiers dans un bâtiment quasiment passif

Le 30 avril 2019, un nouveau poste de circulation a été inauguré à Sorinnes. Cette nouvelle construction très basse énergie d’environ 800 m² de bureaux et 400 m² de garage accueille désormais les services de la police fédérale de la Route de Namur.

«Les services de la police fédérale de la Route d’Achêne nécessitaient d’être rapprochés de leur zone d’action et des grands axes routiers. La Régie des Bâtiments a donc mis à leur disposition ce nouveau complexe durable. Le grand défi était d’aller le plus loin possible dans la qualité environnementale du projet tout en respectant les nombreuses exigences imposées en termes de sécurité pour un bâtiment de la police, comme, par exemple, le fait de devoir utiliser une structure en béton et non en bois» explique Laurent Vrijdaghs, administrateur général de la Régie des Bâtiments.

Bâtiment très basse énergie…

Le bâtiment mis en œuvre par l’entreprise Thiran comprend deux volumes: le premier abrite les bureaux, les salles de réunions, les vestiaires et le réfectoire, alors que le second héberge le garage destiné aux véhicules de service de la police.
Le bâtiment principal est vitré au sud, protégé par le volume du garage au nord, le tout avec une répartition judicieuse des baies et protections solaires afin de profiter au maximum des apports de chaleur passifs, tout en évitant les risques de surchauffe.
Les deux volumes présentent des toitures plates pourvues respectivement de panneaux photovoltaïques et d’une toiture végétale extensive.

… mais des valeurs proches d’une construction passive

Environ 40% de la consommation globale du bâtiment (hors garage) est assurée par la couverture photovoltaïque. Au niveau de la PEB, le bâtiment obtient d’excellents résultats inférieurs de plus de 50% à l’exigence imposée par le permis d’urbanisme. Ainsi, le niveau global d’isolation est de K25 et le niveau de performance énergétique global du bâtiment Ew est de 34.

Le projet atteint également un niveau d’étanchéité à l’air exceptionnel pour un bâtiment de cette ampleur et de ce type: 0,4 volume/heure alors que la valeur imposée dans les critères du passif est de 0,6.

Enfin, cette nouvelle construction atteint un niveau BNE chaud (besoins nets en énergie de chauffage) d’environ 17 kWh/m²/an. Un résultat assez proche des bâtiments passifs qui doivent respecter, parmi d’autres critères, un BNE chaud de maximum 15 kWh/m²/an.
Pour rappel, depuis le 1er janvier 2019, le tout nouveau bâtiment public doit répondre au standard régional de quasi-neutralité énergétique (QZen en Wallonie).

Coût des travaux: 4.366.000 d’euros tvac.
 

Nous vous recommandons

Les promoteurs immobiliers doivent-ils également assurer leur responsabilité décennale?

Les promoteurs immobiliers doivent-ils également assurer leur responsabilité décennale?

La loi Peeters oblige les entrepreneurs, architectes et autres prestataires de services à assurer leur responsabilité décennale pour des projets pour lesquels un permis définitif a été obtenu[…]

23/06/2020 | ConstructionImmo
Recherche architecte pour redévelopper la Tour Reyers

Recherche architecte pour redévelopper la Tour Reyers

L'UWA plaide pour une diminution de la TVA sur les honoraires des architectes

L'UWA plaide pour une diminution de la TVA sur les honoraires des architectes

Grand Paris Express: Besix va aménager la Gare de Saint-Denis Pleyel

Grand Paris Express: Besix va aménager la Gare de Saint-Denis Pleyel

Plus d'articles