Suivre La Chronique

La Province de Namur va se faire construire un nouveau chez-soi

Sujets relatifs :

, ,
La Province de Namur va se faire construire un nouveau chez-soi

Tout le personnel de l’Administration provinciale namuroise va être rassemblé dans un bâtiment flambant neuf. (©Philippe Samyn and Partners)

© Project: Philippe SAMYN and PARTNERSRendering: ASYMETRIE

La Province de Namur va se doter d’un bâtiment modulable capable de s’adapter aux nouvelles réalités de travail. Le Collège provincial a désigné l’adjudicataire du mar­ché de la Maison Administrative Provinciale (MAP): il s’agit de l’architecte Philippe Samyn en association avec le groupe Eraerts-Jan De Nul.

Rassembler pour mieux régner

L’administration provinciale est composée de 1.200 agents, présents aux quatre coins du territoire sur plusieurs sites. 500 de ces collaborateurs sont situés sur le territoire de la Ville de Namur, éparpil­lés dans 17 bâtiments… Leur vétusté génère par ailleurs des coûts de fonctionnement importants.

L’objectif des autorités provinciales était donc de rassembler physiquement l’ensemble des agents provinciaux, de rationaliser le fonctionnement de l’administration, d’améliorer encore plus son efficacité, d’optimiser ses coûts et de créer l’opportunité pour ses occu­pants de développer une vraie culture d’entreprise et un sentiment d’appartenance à l’Institution.

Un bâtiment-village entouré de patios

Le bâtiment forme un grand rectangle de 106,2 m x 61,65 m. Entièrement construit en bois et en acier sur deux niveaux de 3,6 m de haut, posé sur des pilotis en acier, il est couvert par une toiture immer­gée servant de château d’eau et surmonté par une ombrelle photovoltaïque.

Le plan s’organise autour de huit patios rectangu­laires de 15,3 m x 11,25 m de côté. Couverts par des verrières ouvrantes, les patios assurent l’amenée d’air frais dans le bâtiment. Leurs façades blanches maximisent la pénétration de lumière natu­relle et les verrières s’ouvrent complètement en cas d’incendie pour transformer les patios couverts en espaces extérieurs.

La construction limitée à deux niveaux permet une communication fluide entre tous les points du bâ­timent, favorisant ainsi l’esprit d’équipe et l’accessibilité aux PMR.

Les quatre façades, toutes en bois, se composent d’une alternance de trumeaux et de fe­nêtres ouvertes du sol au plafond.

Une dépense importante mais pas autant que les économies qui vont en découler

Et à ceux qui pourraient s’offusquer d’une dépense a prio­ri colossale (on évoque quand même un investissement de près de 22,5 millions d’euros…), les autorités provinciales rétorquent: «celle-ci constitue d’une part, un in­vestissement durable et d’autre part elle n’est pas nette puisque la Province n’aura pas à emprunter la somme intégrale, cette dernière étant couverte en grande partie par la revente du patrimoine immobilier actuel (esti­mé à 12 millions d’euros au minimum) et de futures écono­mies de fonctionnement.»

Première économie: une réduction de 43,7% de la superficie occupée. En effet, à l’heure actuelle, les 17 bâtiments provinciaux éparpillés entre Namur-centre et Salzinnes représentent une su­perficie de 18.000 m2. Le futur bâtiment prévoit, quant à lui, un espace de 10.133 m2,. Cette contraction de la surface occupée générera donc de belles économies à la Province.»

Seconde économie, celle liée à l’efficience énergétique de la nouvelle Maison Administrative Provinciale. Or s’il avait fallu devaient rénover de pied en cap les anciens bâtiments, la facture se serait montée à 28 millions d’euros… soit 25% de plus que le montant de l’investissement pour la MAP…

Nous vous recommandons

La Wallonie prépare aussi son «Stop au béton»

La Wallonie prépare aussi son «Stop au béton»

Après la réforme de la réglementation urbanistique wallonne avec le CoDT, bouclé en 2017, le Gouvernement wallon s’est attelé à un autre chantier de taille pour la Région:[…]

16/02/2018 | Wallonie
Besix acteur majeur de la skyline anversoise

Besix acteur majeur de la skyline anversoise

Les Belges rénovent toujours plus… sauf l’isolation

Les Belges rénovent toujours plus… sauf l’isolation

De bonnes raisons de garder une brique dans le ventre

De bonnes raisons de garder une brique dans le ventre

Plus d'articles