Suivre La Chronique

La Régie des Bâtiments inaugure le nouveau complexe des Archives de l’Etat à Arlon

La Régie des Bâtiments inaugure le nouveau complexe des Archives de l’Etat à Arlon

© Régie des Bâtiments

Les travaux de rénovation et la construction d’une extension au complexe des Archives de l’Etat à Arlon sont désormais terminés. C’est un projet qui s’est déroulé en deux phases et a coûté environ 8,7 millions d'euros.

Les travaux se sont étalés d’avril 2017 à octobre 2020. Ils se sont déroulés en deux phases: la première concernait la construction de l’extension, et la seconde avait attrait à la rénovation du bâtiment existant. Pour relier l’ancien bâtiment rénové et la nouvelle annexe, un volume a été aménagé entre les deux bâtiments. Il comprend une cage d’escalier et un ascenseur destinés à la fois au personnel et aux visiteurs.

Phase 1: construction de l'extension

La première phase consistait en la construction d'une extension comprenant principalement des locaux de stockage et les locaux d’accueil du public : salle de lecture, salle d'exposition temporaire, etc. Ce nouveau bâtiment, dont la structure est en béton, compte une surface totale de 4.631 m² répartis sur 5 niveaux. Il permet d’accueillir 23 kilomètres supplémentaires de documents dans des conditions climatiques spécifiques et à l’accès sécurisé.

Phase 2: rénovation du bâtiment existant

La seconde phase concernait la rénovation en profondeur du bâtiment existant, d’une surface de 4403 m² et comprenant principalement des magasins d’archives et les locaux destinés au personnel. Les différents travaux effectués dans cet ancien bâtiment comprenaient, entre autres, un désamiantage complet et la réorganisation et rénovation des locaux du personnel.

Un projet durable

Dans chaque phase du projet, des techniques spéciales ont été développées afin de réduire la consommation d’énergie et l’empreinte carbone du nouveau complexe. Le système de chauffage est réalisé par une pompe à chaleur à sonde géothermique verticale. Celle-ci est alimentée par des panneaux photovoltaïques et assure la production d’eau chaude nécessaire à alimenter les différents ventilo-convecteurs de l’extension. Elle permet aussi de récupérer de l’énergie verte et gratuite contenue dans le sol afin de chauffer l’extension en hiver et de la rafraichir via le géo-cooling en été. En même temps que cette nouvelle construction, un bassin d’orage a également été installé pour servir de tampon en cas de forte pluie et limiter les risques de crue de la Semois, ainsi qu’une citerne d’eau de 20 m³ enterrée à l’arrière du bâtiment. Concernant l’ancien bâtiment, une isolation complète de son enveloppe a été réalisée alors que tous les châssis ont été remplacés. Un nouveau groupe de ventilation y a également été installé afin de permettre un meilleur contrôle des conditions climatiques, spécifiques pour la conservation des archives.

Copyright: Régie des Bâtiments

Nous vous recommandons

La rénovation du Conservatoire de Bruxelles franchit une étape importante

La rénovation du Conservatoire de Bruxelles franchit une étape importante

L’avant-projet pour la restauration et l’optimisation du Conservatoire de Bruxelles est prêt. Le maître d'ouvrage délégué Beliris et la SA Conservatoire ont présenté le[…]

Arcadis et ses partenaires vont construire le nouveau bureau municipal de Nieuport

Arcadis et ses partenaires vont construire le nouveau bureau municipal de Nieuport

Le plan de transformation d’Herrmann-Debroux définitivement approuvé

Le plan de transformation d’Herrmann-Debroux définitivement approuvé

La Régie des Bâtiments modernise le centre Fedasil de Rixensart

La Régie des Bâtiments modernise le centre Fedasil de Rixensart

Plus d'articles