Suivre La Chronique

La semaine de 30 heures dans la construction?

Sujets relatifs :

La semaine de 30 heures dans la construction?

Femma, une association de femmes actives à Bruxelles et en Flandre, entend lancer un test portant sur la semaine de 30 heures sans perte de salaire. Une initiative qui suscite une levée de boucliers du côté de la Confédération Construction qui y voit une utopie totale car elle n’est pas applicable ni payable dans un environnement concurrentiel. En tout cas, dans l’état actuel des choses…

Le cas échéant, les entreprises devraient embaucher des travailleurs supplémentaires pour réaliser le même travail et ne pourraient survivre qu’en tentant de répercuter ce surcoût auprès des clients. Mais elles ne seraient alors plus concurrentielles face aux autres entreprises qui pratiquent la semaine des 38 heures. De plus, le secteur souffre déjà de la concurrence des entreprises étrangères travaillant dans notre pays avec des travailleurs détachés soumis à une sécurité sociale beaucoup moins coûteuse dans leur pays d’origine.

Bref, sur un marché concurrentiel comme celui de la construction, il serait tout à fait irréaliste d’appliquer la semaine de 30 heures avec maintien du salaire. Cette mesure augmenterait le coût salarial de 21%, selon Robert de Mûelenaere, administrateur délégué de la Confédération Construction. Qui ajoute qu’un essai similaire a été réalisé, mais sans succès, dans une maison de repos à Göteborg en Suède. En effet, elle a dû engager 15 travailleurs supplémentaires tandis que le nombre de maladies de longue durée parmi le personnel n’a que peu diminué. Finalement, en raison de son coût total – 1,3 million d’euros en deux ans – le test n’a pas été concluant.

Enfin, la Confédération Construction remarque que les travailleurs qui veulent travailler 30 heures par semaine sont en mesure de le faire via le régime 4/5e. Quant à savoir si la semaine des 30 heures entraînera une diminution des burn out, il est permis d’en douter.

Nous vous recommandons

Couvrir les couvreurs contre les risques d’incendie

Couvrir les couvreurs contre les risques d’incendie

Les réglementations de sécurité incendie deviennent de plus en plus strictes et l’obligation d’une assurance décennale, depuis juillet 2018, pour les couvreurs ne relève pas du hasard. De nombreux[…]

18/06/2019 | JuridiqueSécurité
Quatre grandes priorités pour la construction

Quatre grandes priorités pour la construction

L’emploi indépendant, temporaire et partiel monte en grade

L’emploi indépendant, temporaire et partiel monte en grade

Passation d’acte par vidéoconférence: le notariat poursuit sa transition digitale

Passation d’acte par vidéoconférence: le notariat poursuit sa transition digitale

Plus d'articles