La seule barrière anti-camion bélier certifiée au monde est belge

Sujets relatifs :

Pitagone

Une fois heurtée par un véhicule cherchant à forcer le passage, la barrière se renverse, soulève le véhicule et déchiquette le bas de caisse du véhicule afin de l'immobiliser.

© © HTDS

Lors d’un récent test en Allemagne, les barrières modulables Pitagone F-11 ont pu stopper un camion de 7,5 tonnes lancé à 48 km/h. De quoi, peut-être, éviter des attentats du genre de ceux qui ont endeuillé Barcelone, Londres, Nice, Berlin, etc.

C’est ce qui s’appelle «surfer sur l’actualité». Ainsi, la société belge Pitagone, leader européen en matière de gestion de la menace, vient d’annoncer que ses barrières mobiles anti-véhicules béliers Pitagone F-11 avaient été certifiées IWA14 et PAS 68; ce qui en fait les seules barrières de ce type au monde à bénéficier d’une certification. Et même d’une double certification.

IWA 14-1 (International Workshop Agreement) et PAS 68 (une certification européenne visant à garantir la résistance d’un équipement de sécurisation périmétrique à l’attaque d’un véhicule bélier par choc frontal) sont les seules normes de test de l'industrie qui énoncent les critères d'épreuve physique des barrières de sécurité pour les véhicules mobiles.

Capables d’arrêter un véhicule lancé à vitesse moyenne, les Pitagone F-11 sécurisent l’accès à des zones jugées à risque. Elles sont capables de résister au choc d’un véhicule de 20 tonnes lancé à 48 km/h.

La barrière judoka

Elles n’ont pourtant l’air de rien comparées aux blocs de béton traditionnels. Comme quoi, il faut toujours se méfier des apparences. En l’occurrence, leur manière de fonctionner fait furieusement penser au grand précepte du judo: se servir de la force de son adversaire. Concrètement, une fois heurtée par un véhicule cherchant à forcer le passage, la barrière se renverse, soulève le véhicule et déchiquette le bas de baisse du véhicule afin de l'immobiliser.

Pour une plus grande facilité de déploiement, ces barrières sont entièrement modulables et s’adaptent à toutes les surfaces et terrains (y compris trottoirs et dénivelés). Elles peuvent être montées et démontées par une seule personne sans outil en moins d’une minute.

Les Pitagone F-11 sont conçues et fabriquées en Belgique et s’exportent dès à présent dans de nombreux pays: France, Espagne, Suède, Australie, etc.

Les tournoi de tennis de Roland Garros et de Wimbledon, Disneyland Paris, la Police belge, la ville de Malmö (Suède) et de nombreuses autres ont déjà déployé ces barrières.

En Belgique, elles ont été utilisées pour la première fois en juin dernier lors des festivités du Doudou à Mons. Si elles ont été conçues pour éviter des attentats, elles peuvent également s’avérer utiles pour empêcher des conducteurs ivres de pénétrer dans une zone piétonne comme cela s’est vu à plusieurs reprises ces derniers mois. Les zones de Police sont en tout cas très intéressées.

Nous vous recommandons

La sécurité des travaux ferroviaires s’affiche

La sécurité des travaux ferroviaires s’affiche

L’Union des Entreprises de Travaux ferroviaires (Uetf) lance sa campagne de prévention 2017-2018 en collaboration avec Constructiv. Max, personnage représentatif de la campagne, incarnera «la voie à suivre»[…]

02/10/2017 | SécuritéRail
 L’IBSR devient Vias et élargit le champ de ses prérogatives

L’IBSR devient Vias et élargit le champ de ses prérogatives

L’éclairage public communal wallon passe au led

L’éclairage public communal wallon passe au led

La réalité virtuelle pour renforcer la sécurité sur chantier

La réalité virtuelle pour renforcer la sécurité sur chantier

Plus d'articles