Suivre La Chronique

La valorisation des déchets créatrice d’emplois

Sujets relatifs :

La valorisation des déchets créatrice d’emplois

Orienter les déchets vers des entreprises de récupération de matériaux quand c’est possible.

Il n’y a pas que la digitalisation qui crée des nouveaux métiers dans le secteur de la construction. L’économie circulaire génère, elle aussi, des nouveaux profils dans le secteur.

En effet, en septembre 2017, une première formation d’ouvriers spécialisés dans la valorisation et la gestion des déchets voyait le jour à Bruxelles. Un cursus qui a intéressé les entreprises Jacques Delens, à tel point qu’elles ont engagé leur premier «valoriste»

Cette formation inédite jusqu’ici a été lancée à l’initiative de Ressources (la fédération francophone des entreprises d’économie sociale actives dans la réduction des déchets) avec le soutien financier de Bruxelles Environnement ainsi que de la mission locale de Forest et de Bruxelles-Formation pour la mise en œuvre. Une douzaine de stagiaires sélectionnés parmi 60 candidats ont ainsi visité des entreprises privées classiques ou des entreprises d’économie sociale du secteur du réemploi ou du recyclage et suivi une formation de trois mois pour acquérir des compétences comme collecter sans les abîmer des biens destinés à la réutilisation ou au recyclage, les trier, les nettoyer, les réparer, les démanteler, selon les cas.

Test

C’est donc un valoriste de cette première «génération» qu’ont engagé les Entreprises Jacques Delens (groupe Besix). Sa mission: conscientiser ses collègues à mieux gérer les déchets, à les évacuer rapidement vers les conteneurs, à s’assurer que le tri soit optimal en orientant les déchets vers des entreprises de récupération de matériaux quand c’est possible. Pour Damien Magerat, administrateur délégué des Entreprises Jacques Delens, «Ce premier engagement est un test pour notre entreprise puisque nous souhaitons atteindre le zéro déchet sur nos chantiers d’ici trois ans».

Vu l’intérêt de la fonction et la volonté des autorités bruxelloises de transformer l’économie locale bruxelloise en une économie circulaire où les déchets deviennent des ressources, d’autres formations de ce type seront organisées en 2019 en Région bruxelloise, dans le cadre du Prec, le Programme régional d’Economie circulaire.

Pour Bruxelles Environnement, améliorer la gestion des déchets de construction est important puisque le secteur produirait à l’heure actuelle quelque 650.000 tonnes de déchets par an. De 75 à 80% de ces déchets sont triés aujourd’hui, mais ce résultat assez positif signifie cependant qu’il reste encore près de 150.000 tonnes de déchets de chantiers non triés par an, soit une quantité importante à l’échelle de la Région.

Nous vous recommandons

Profession: fournisseur de «talents» pour la construction

Profession: fournisseur de «talents» pour la construction

Entre «métiers en pénuries» et «fonctions critiques», le secteur de la construction ne sait plus à quels saints se vouer pour combler les effectifs. DGE Construction a choisi de relever le défi[…]

Secteur de la construction : important oui, crucial non

Secteur de la construction : important oui, crucial non

Assainissement des sols et des eaux: un métier en quête de reconnaissance

Assainissement des sols et des eaux: un métier en quête de reconnaissance

Nouvelle Managing Director chez JLL Luxembourg

Nouvelle Managing Director chez JLL Luxembourg

Plus d'articles