Suivre La Chronique

La voie d'eau, une solution pour l'avenir

La voie d'eau, une solution pour l'avenir

null

Deux entreprises belges s'associent dans un projet environnemental commun: l'acheminement, par péniche, de matériaux de construction vers la capitale. Première expédition: le 8 octobre dernier. Les difficultés de circulation croissantes sur la plupart des axes autoroutiers belges et, notamment, vers Bruxelles sont malheureusement devenues chroniques. Notre capitale n'est-elle pas classée dans le top 3 des villes les plus embouteillées d'Europe'

Partant de ce constat, le groupe Gobert et Roosens Bétons ont mis en place une alternative écologique au transport routier. Afin de diminuer leurs émissions de CO², ils se sont en effet tournés vers la voie d'eau et le transport par péniche. L'aboutissement de ce projet a eu lieu le 8 octobre dernier avec la livraison de 250 palettes de staboblocs pour un des plus gros chantiers bruxellois actuel, le nouveau centre commercial Docks Bruxsel développé par Equilis le long du canal. L'objectif est l'ouverture d'une voie fluviale pour des livraisons hebdomadaires au départ de la société Roosens Bétons à Seneffe, vers les différents chantiers de construction de la capitale.

Ce transport fluvial résulte d'une coopération entre le Port Autonome du Centre et de l'Ouest (Paco), le Port de Bruxelles et la plateforme Blue Line Logistics. La première péniche a été chargée au Paco sur un quai du groupe Gobert à Strépy-Bracquegnies, pour se diriger ensuite vers le quai de Biestebroeck à Anderlecht, appartenant également au groupe Gobert et se situant à proximité de son dépôt de matériaux de construction. La 'péniche a finalement été déchargée sur la plateforme trimodale du Port de Bruxelles. Grâce au professionnalisme et au savoir-faire des différents acteurs de cette nouvelle liaison, l'opération peut être qualifiée de succès.

Si le choix de ce mode de transport a évité la circulation d'au moins dix camions sur nos autoroutes, il s'agit également d'un réel avantage environnemental. En effet, en plus de fournir des matériaux Roosens Bétons faiblement émetteurs de CO² (91,17 kg CO²/tonne de béton), cette livraison par péniche a permis de diminuer par trois les émissions de CO² du transport (1.439 kg CO² au lieu de 4.319 kg CO²) dans l'atmosphère.

Une belle initiative de la part des deux sociétés privées, pour lesquelles cette collaboration n'est qu'un début, tant pour des raisons économiques qu'éthiques.

Nous vous recommandons

Pénuries et hausse des prix des peintures, vernis et revêtements

Pénuries et hausse des prix des peintures, vernis et revêtements

IVP Coatings, la fédération belge de l’industrie des vernis, peinture, mastics, encres d’imprimerie et couleur d’art signale que ses membres font face à d’importantes difficultés pour se faire[…]

12/04/2021 | MatériauxPrix
Feproma nomme Jean-Pierre Wuytack comme président

Feproma nomme Jean-Pierre Wuytack comme président

Le secteur de la construction remonte la pente mais craint la hausse des prix des matériaux

Le secteur de la construction remonte la pente mais craint la hausse des prix des matériaux

Les prix des matériaux de construction flambent

Les prix des matériaux de construction flambent

Plus d'articles