Suivre La Chronique

La Wallonie prépare aussi son «Stop au béton»

Sujets relatifs :

,
La Wallonie prépare aussi son «Stop au béton»

Après la réforme de la réglementation urbanistique wallonne avec le CoDT, bouclé en 2017, le Gouvernement wallon s’est attelé à un autre chantier de taille pour la Région: l’élaboration du Schéma de Développement territorial (SDT), sensé anticiper les besoins de la collectivité et préparer le territoire à y répondre en tenant compte des défis futurs et actuels (démographie, logement, mobilité, environnement,…).

Parmi les objectifs fondamentaux du SDT, on relève une urbanisation économe en ressources foncières. Pour y parvenir, le SDT prévoit notamment la réduction de la consommation annuelle des terres non artificialisées, soit de moitié d’ici 2025 et en totalité en 2050.

On ne construit plus en 2018 comme en 1968

Personne ne peut nier l’importance d’une gestion parcimonieuse du territoire et de la préservation des zones naturelles. Comme le précise Jean-Jacques Nonet, président de la CCW (Confédération Construction wallonne), «on ne construit plus en 2018 comme en 1968, dans une vision extensive; aujourd’hui, la tendance est à la densification, ce qui convient aussi au secteur de la construction».

Mais, car il y a un mais, les constructeurs redoudent que le «stop au béton» freinera exagérément toute possibilité d’urbanisation alors que la population augmente et que les besoins en espaces verts résidentiels et économiques restent considérables. Il est vrai qu’une raréfaction de l’offre de terrains entraînera une augmentation des prix avec un nouveau recul à l’accès au logement des ménages. Ceci dit, le «stop au béton» est incontournable, la Flandre ayant pris des mesures dans ce sens depuis plus longtemps tandis qu’à Bruxelles, le problème ne se pose pas vraiment vu la rareté du foncier.
 

Nous vous recommandons

Le futur siège d’Eiffage Benelux sera à Auderghem

Le futur siège d’Eiffage Benelux sera à Auderghem

Nommé «The Source», le futur siège d’Eiffage Benelux et de ses deux filiales bruxelloises (Valens et Eiffage Development) gardera un ancrage bruxellois et se situera au numéro 66 de l’avenue Demey[…]

13/01/2022 | ConstructionEnvironnement
La Chronique prend une pause hivernale

La Chronique prend une pause hivernale

Les permis de bâtir remontent la pente

Les permis de bâtir remontent la pente

Thomas & Piron rachète BAM Galère et BAM Lux

Thomas & Piron rachète BAM Galère et BAM Lux

Plus d'articles