Suivre La Chronique

La Wallonie réorganise le recyclage de ses friches et terres polluées

Sujets relatifs :

,
La Wallonie réorganise le recyclage de ses friches et terres polluées

Le Laminoir de la Rochette à Chaudfontaine, traité par la SPAQuE. (© SPAQuE)

Au-delà de sa première vocation environnementale et sanitaire via la dépollution des sols, le nouveau décret Sols en Wallonie permettra de remettre des friches industrielles et terrains contaminés dans le circuit économique.

A ce jour, 3.795 ha de friches sont répertoriés sur 2.113 sites en Wallonie. En 2016, la forêt occupait 29,4% du territoire contre 28,8% pour les terres arables et cultures permanentes et 23,3% pour les surfaces enherbées et friches agricoles. Les terrains artificialisés couvraient quant à eux 2.588 km² (près de 15% de la superficie wallonne) contre 2.046 km² en 1985.

Entre 1985 et 2016, les terres artificialisées ont connu une croissance de 542 km², soit une artificialisation moyenne de 17,5 km²/an, principalement à cause de l’expansion du résidentiel. Depuis 2010, cette tendance est à la baisse avec 12,8 km²/an. 

La remise en circuit des friches aujourd’hui inutilisées devrait permettre de revoir encore à la baisse ces chiffres dans les années à venir.

Les lignes directrices de la réforme

La réforme initiée par le Gouvernement wallon compte 4 grandes lignes directrices: une conjonction du principe de précaution et de proportionnalité; la préservation de la qualité des sols; l’application du principe de pollueur-payeur et la mise à disposition d’un cadre légal clair veillant à la sécurité juridique et à la simplification administrative. Au-delà de ces 4 axes, elle propose aussi 8 axes majeurs (voir à ce sujet notre édition papier de cette semaine). Parmi ces derniers, la révision des objectifs d’assainissement afin de maîtriser les coûts et d’assurer une certaine proportionnalité est une des mesures emblématiques de ce décret.

Pollutions historiques, nouvelles et mixtes

 

Le décret clarifie aussi la distinction entre les cas de pollutions historiques et de pollutions nouvelles. Cette législation entrera en vigueur le 1er janvier 2019, alors que le nouvel objectif d’assainissement en matière de pollutions nouvelles (80% de la valeur seuil) entrera en vigueur dans les 10 jours de la publication du décret au Moniteur belge. Le décret comporte 132 articles.

Nous vous recommandons

Sweco planche sur la mobilité en Flandre

Sweco planche sur la mobilité en Flandre

A la demande du Département flamand Mobilité et Transports publics, le consortium composé de Sweco, The New Drive et Goudappel Coffeng va élaborer la zone de transport d’Anvers, mais également les plans[…]

20/09/2019 | FlandreMobilité
111 ans pour Mewa

Entreprise

111 ans pour Mewa

Des lavettes industrielles réutilisables pour usines et ateliers

Des lavettes industrielles réutilisables pour usines et ateliers

Bostik Premium Aware: une gamme complète de colles et mastics sans solvants

Bostik Premium Aware: une gamme complète de colles et mastics sans solvants

Plus d'articles