Suivre La Chronique

Lancement de la rénovation des toitures des 3 musées du Cinquantenaire

Sujets relatifs :

,
Lancement de la rénovation des toitures des 3 musées du Cinquantenaire

31.000 m2 de toitures de 3 musées à rénover, soit environ 6 terrains de foot. (© Régie des Bâtiments)

La rénovation des toitures du Musée Art et Histoire, du Musée de l’Armée et de l’Autoworld dans le parc du Cinquantenaire à Bruxelles peut enfin démarrer.

Après un relevé complet des toitures et une étude approfondie, la Régie des Bâtiments entame la rénovation des toitures de ces 3 institutions muséales situées dans le parc du Cinquantenaire à Bruxelles. La première phase débutera le 22 octobre 2018, la deuxième ainsi que les suivantes seront commandées après la bonne exécution de la phase précédente. Le Gouvernement fédéral investit quelque 21 millions d’euros dans ce gros projet dont le financement est pris en charge à la fois par la Régie des Bâtiments et par Beliris.

Le chantier qui peut enfin avancer est de taille. Il concerne en effet 31.000 m2 de toitures formées d’une combinaison de différentes constructions, de recouvrements, de verrières, de coins et recoins,... Les toitures du Musée Art et Histoire sont par exemple composées d’une combinaison de charpentes en bois, en métal et en béton. La majeure partie des toitures est recouverte de zinc, coupé à plusieurs endroits par de grandes verrières. Une partie des toitures qui donnent sur le jardin du cloître sont recouvertes d’ardoises. Quant aux coupoles des toitures, elles sont revêtues de plomb.

Les toitures de la halle Bordiau (Musée de l’Armée), des grandes halles (Autoworld et Musée de l’Armée) ainsi que des galeries courbes (partie du Musée de l’Armée) comprennent, elles, une structure en métal recouverte de zinc et dotée de plusieurs verrières. Précision, les toitures du Musée de l’Armée ont été rénovées il y a 10 ans de sorte que seules les verrières verticales, les autres verrières et les coupoles seront remises à neuf. Le revêtement des toitures-terrasses de l’arc du Cinquantenaire sera également rénové.

Détails

Plus concrètement, les travaux consistent en:
◊ le renouvellement du revêtement de toiture en plomb, zinc, Epdm et ardoises;
◊ la pose d'une isolation thermique;
◊ la remise à neuf des coupoles de toiture;
◊ la rénovation des lanterneaux et des verrières verticales sans porter préjudice à la vue;
◊ la pose d’un vitrage antisolaire à isolation thermique;
◊ l’amélioration de l’évacuation des eaux;
◊ le retrait des éléments de toiture qui ne sont plus en usage (cheminées, tuyaux de ventilation, etc.);
◊ la restauration du couvre-mur en pierre bleue et la réparation des joints;
◊ l’amélioration des lignes de vie et des échelles afin de renforcer la sécurité pendant les travaux d’entretien;
◊ le renouvellement des paratonnerres.
Quatre phases sont prévues vu l’ampleur des travaux. La première phase s’étalera d’octobre 2018 à l’automne 2019, la deuxième sur 2019 et 2020, la troisième sur 2020 et 2021 et la quatrième sur 2021 et 2022.

Nous vous recommandons

Une étape de plus pour le vaste programme CityGate à Anderlecht

Une étape de plus pour le vaste programme CityGate à Anderlecht

Le projet Goujons à Anderlecht a franchi une nouvelle étape. En effet, le marché de promotion du bâtiment «Goujons» a été attribué à Immo Louis De Waele et au bureau[…]

16/01/2019 |
Léger recul de la construction européenne cet automne

Léger recul de la construction européenne cet automne

L’industrie des médias et sa dynamique régionale à Bruxelles

L’industrie des médias et sa dynamique régionale à Bruxelles

Bonne année!

Bonne année!

Plus d'articles