Suivre La Chronique

Le bambou contre le changement climatique

Sujets relatifs :

,
Le bambou contre le changement climatique

null

Le leader européen des produits en bambou Moso a réalisé 'plusieurs présentations au récent sommet sur le climat à Paris (COP21). Il s'agissait de convaincre les politiciens de l'utilité du bambou comme ressource naturelle dans la lutte contre le changement climatique. Ce plaidoyer est confirmé par un nouveau rapport étayant scientifiquement l'efficacité du bambou comme remplaçant des matériaux de construction traditionnels.

Lors de ses différentes présentations, Moso a donc informé les participants au sommet sur le potentiel du bambou face à la déforestation et au changement climatique. A terme, l'objectif est d'inscrire le bambou dans la législation internationale sur les changements climatiques. Parallèlement, Moso a aussi lancé, en collaboration avec l'Inbar (réseau international sur le bambou et le rotin) et l'Université de Delft aux Pays-Bas, une nouvelle étude sur l'évaluation du cycle de vie (Lca) des produits industriels en bambou comme les revêtements de sols, les panneaux et les poutres. Ces produits affichent une émission négative en CO2, même après avoir été produits en Chine et expédiés en Europe. Ce résultat est notamment dû aux importants projets de reboisement en Chine, auxquels sont liées les réductions de CO2 additionnelles. Simultanément, l'utilisation du bambou comme source d'énergie en remplacement des carburants fossiles a entraîné une réduction supplémentaire des déchets de bambou.

Le rapport se base sur le processus de production optimalisé de Moso, mais propose aussi aux autres producteurs un cadre clair pour réduire leur impact environnemental. La recherche montre par ailleurs le rôle important que joue le bambou pour le reboisement des sols appauvris et lors du remplacement de matériaux moins durables dans la construction comme le métal, le plastique ou les bois tropicaux. Pour Moso, l'étape suivante consiste à développer une colle bio de haute qualité pour laminer ses lamelles de bambou.

Nous vous recommandons

La moitié des entreprises de construction ont dû suspendre leurs activités

La moitié des entreprises de construction ont dû suspendre leurs activités

Une enquête d’Embuild (anciennement Confédération Construction), à laquelle 317 entrepreneurs et installateurs ont participé entre le 6 et le 13 septembre, révèle que 53 % des entreprises de[…]

Un nouveau site web dédié aux granulats recyclés voit le jour

Un nouveau site web dédié aux granulats recyclés voit le jour

Crise des matériaux: les entreprises de construction contraintes à demander une avance

Crise des matériaux: les entreprises de construction contraintes à demander une avance

Moins de contacts et de contrats, le nouveau quotidien des entreprises de construction

Moins de contacts et de contrats, le nouveau quotidien des entreprises de construction

Plus d'articles