Suivre La Chronique

Le bois wallon prend ses marques

Soucieuse de mettre en avant ses ressources et son savoir-faire, la filière bois wallonne a lancé la marque «Bois local». Cette initiative privée, encadrée par l'Office économique wallon du bois, offre la garantie de produits réalisés en Wallonie, à base de bois provenant de forêts situées à proximité de leur lieu de transformation.

On peut le rappeler, la forêt wallonne ce sont 33% du territoire de la Région, 7.900 entreprises et 18.400 emplois directs, le plus souvent en zones rurales. Les entrepreneurs de la filière souhaitent donc exploiter davantage cette richesse économique. La création de la marque s'inscrit dans cette politique, mais répond également aux demandes accrues d'informations sur les ressources locales par les consommateurs.

Sept adhérents de la première heure ont posé leur signature sur le contrat de licence lié à la marque, s'engageant de la sorte à se conformer au cahier des charges et à se soumettre à des contrôles. Chaque adhérent peut donc afficher la marque sur ses produits, emballages et supports publicitaires tandis que le consommateur pourra identifier chaque producteur grâce à son numéro d'adhérent unique.

«Bois local» est accordé aux entreprises dont le siège d'exploitation se trouve en Wallonie. Les produits fabriqués à base de ressources locales sont soit des produits simples (sciages, panneaux Mdf et Osb, bardages, planchers, piquets, bûches, pellets,') ou composés (mobilier, châssis, portes, éléments de construction, caisses et emballages,').

En plus de mettre en valeur le savoir-faire des entreprises et leur importance dans l'économie régionale, la marque s'inscrit également dans la logique des circuits courts prônés par le Gouvernement wallon. Ceux-ci impliquent notamment une diminution des distances de transports et la transparence des échanges dans une chaîne commerciale rapprochant producteurs et consommateurs.

Mais la marque est aussi une forme de réponse au phénomène croissant d'exportation d'une matière première non transformée en Wallonie et dont on perd toute la valeur ajoutée. Elle vient donc s'ajouter aux autres initiatives déjà prises par l'Office en vue de soutenir le secteur des bois feuillus, comme la mise en place de ventes de gré à gré ou la recherche de nouveaux débouchés à haute valeur ajoutée. C'est donc tout naturellement que les entrepreneurs qui ont créé cette marque se sont tournés vers l'Office économique wallon du bois pour en assurer la gestion administrative et les contrôles, garants de sa fiabilité.

Nous vous recommandons

Travailler à l’extérieur en hiver

Publireportage

Travailler à l’extérieur en hiver

Les métiers dont la pénibilité augmente en hiver sont légion. Jugez plutôt : qu’ils soient actifs dans la construction, le génie civil, les travaux de voirie ou dans le transport, nombreux sont les[…]

Deschacht offre rien de moins qu’une bibliothèque BIM gratuite indépendante des marques

Interview

Deschacht offre rien de moins qu’une bibliothèque BIM gratuite indépendante des marques

Mobilité alternative pour vos salariés et assurances

Publireportage

Mobilité alternative pour vos salariés et assurances

La construction durable commence avec ECOPact

Publireportage

La construction durable commence avec ECOPact

Plus d'articles