Suivre La Chronique

Le compromis «langage clair» débarque à Bruxelles

Sujets relatifs :

, ,
Le compromis «langage clair» débarque à Bruxelles

Après la Wallonie, le compromis «langage clair» fait son apparition à Bruxelles. La Fédération du Notariat (Fednot) et la Fédération des agents immobiliers francophones de Belgique (Federia) se sont associés pour la création de cet outil.

Un compromis de vente n’étant pas toujours facile à comprendre et des divergences d’interprétation pouvant potentiellement surgir entre les parties, les notaires et les agents immobiliers lancent le compromis «langage clair» à Bruxelles.
Ce document d’une dizaine de pages (au lieu des 20 à 30 habituelles) permet une compréhension des deux parties beaucoup plus aisée. Des hyperliens dynamiques renvoient à plus de 70 définitions de mots ou de notions juridiques pour rendre le document plus clair et compréhensible à tous.

Cela permet également une meilleure collaboration entre les notaires et les agents immobiliers pour, au final, obtenir des dossiers immobiliers de meilleure qualité où il n’y a pas de discussion sur la formulation des clauses prévues dans le document.
 

Nous vous recommandons

Coronavirus & Construction à l’étranger

Coronavirus & Construction à l’étranger

En Belgique comme ailleurs, les entreprises du secteur de la construction, dans l’impossibilité de poursuivre leurs activités tout en respectant les règles de « distanciation sociale » en vigueur, ont[…]

A chaque type d’activités ses mesures de prévention spécifiques

A chaque type d’activités ses mesures de prévention spécifiques

La Confédération Construction demande de la flexibilité dans l'exécution des marchés publics régionaux

La Confédération Construction demande de la flexibilité dans l'exécution des marchés publics régionaux

Covid-19 : fermer un chantier ? Le bon sens doit primer

Covid-19 : fermer un chantier ? Le bon sens doit primer

Plus d'articles