Suivre La Chronique

Le consortium en charge de la nouvelle prison d’Anvers désigné

Le consortium en charge de la nouvelle prison d’Anvers désigné

© Hortus Conclusus

La Régie des Bâtiments a tranché et a désigné le consortium Hortus Conclusus pour la conception, la construction, le financement et l’entretien de la nouvelle prison d’Anvers. Les travaux débuteront durant le deuxième semestre 2022 et s’achèveront début 2025.

Le consortium englobe les sociétés suivantes : 
  • Conception : Hootsmans architectenbureau BV, ARCH & TECO Architecture and Planning CVBA, Bureau Bas Smets, Ingenium
  • Construction : Jan De Nul NV, EEG, Envisan NV (pour l’assainissement)
  • Entretien : Jan De Nul NV, EEG et Facilicom Facility Solutions
Cette nouvelle prison remplacera la prison actuelle d’Anvers sise «Begijnenstraat» dont l’état est vétuste. Elle sera réalisée en exécution du «Masterplan pour une détention et un internement dans des conditions humaines».
 
Il s’agira d’une maison d’arrêt (pour les personnes qui ne sont pas encore condamnées et qui sont en détention préventive) qui pourra accueillir 440 détenus. Elle comprendra une entité pour 330 hommes, une entité pour 66 femmes et 1 entité abritant un centre médical et une section psychiatrique pour 44 personnes.

DBFM et prison à taille humaine

La prison est réalisée selon une procédure DBFM (« DBFM » signifiant Design, Build, Finance & Maintain). De plus, une attention particulière sera portée au développement d’une nouvelle typologie pénitentiaire répondant au souhait d’une détention humaine. Les bâtiments seront à taille humaine, entourés de places et de « rues », d’arbres et de plantes. Les détenus pourront se rendre d’une activité à l’autre en se promenant en plein air.

© Hortus Conclusus
En outre, l’espace extérieur ne sera plus considéré comme une simple toile de fond décorative mais constituera une partie essentielle de la vie quotidienne. De plus, le terrain de la partie habitation a été rehaussé de 4 mètres par rapport au niveau du sol initial, de manière à rendre le mur d’enceinte qui entoure l’ensemble du site moins présent visuellement pour les détenus.

Durabilité

La Régie des Bâtiments a imposé un score BREEAM d’au moins «very good», mais le consortium s’engage à obtenir un certificat BREEAM «excellent»
 
L’empreinte écologique est limitée par une construction fonctionnelle et compacte. Celle-ci permet de créer des zones vertes abondantes : les sentiers de promenade autour des différentes unités de logement sont ainsi bordés d’arbres, un jardin avant avec une végétation luxuriante est prévu, le parking consiste en un «bois» aménagé, etc. Des jardins de toiture (bâtiments logistiques) et des toitures végétales extensives sont également prévus. Des espèces indigènes de plantes et d’arbres sont choisies dans la mesure du possible. 

© Hortus Conclusus
Dans une première phase, la production et l’approvisionnement de chaleur seront centralisés via la centrale énergétique et le réseau de chaleur sur le site de Blue Gate. Le réseau de chaleur présente l’avantage de permettre l’échange de la chaleur résiduelle entre utilisateurs, dont la prison. De plus, une production centrale d’énergie offre des économies d’échelle sur le plan de l’achat et de la maintenance. Dans une phase ultérieure, le réseau de chaleur de Blue Gate sera raccordé au réseau de chaleur périphérique de la ville d’Anvers qui deviendra, à terme, entièrement durable.

Fiche technique

  • Maître de l’ouvrage : Régie des Bâtiments
  • Utilisateur final : SPF Justice
  • Consultants– assistance juridique et financière : consortium STIBBE – REBEL – ORIENTES – ELD
  • Consortium DBFM : Hortus Conclusus, composé de Jan De Nul NV et EEG NV, en collaboration avec Ingenium, Hootsmans architectenbureau BV, Bureau Bas Smets, ARCH & TECO Architecture and Planning CVBA, Envisan NV et Facilicom Facility Solutions
  • Durée de mise à disposition : 25 ans (la prison sera ensuite rétrocédée gratuitement à l’État fédéral)
  • Superficie du site : 7 ha
  • Capacité : 440 places
  • Durée des travaux : 2 ans + 4 mois pour la période de test
  • Indemnité de disponibilité à partir de 2025 : 14,7 millions d’euros/an
     

Nous vous recommandons

La chaussée de Waterloo et le boulevard de la Toison d’Or vont être réaménagés

La chaussée de Waterloo et le boulevard de la Toison d’Or vont être réaménagés

Il y a six ans, le projet des bureaux d'architectes Fortier et Polo pour la reconstruction du boulevard de Waterloo et du boulevard de la Toison d'Or à Bruxelles a remporté un concours international d'architecture.[…]

Une solution parking en toiture-terrasse dans le Nord de la France

Une solution parking en toiture-terrasse dans le Nord de la France

Un nouveau quartier durable inauguré à Anderlecht

Un nouveau quartier durable inauguré à Anderlecht

Le projet ougandais d’Enabel récompensé aux Architizer A+ Awards

Le projet ougandais d’Enabel récompensé aux Architizer A+ Awards

Plus d'articles