Suivre La Chronique

Le Doka Xclimb 60 partie prenante dans la restauration de la Boekentoren à Gand

Sujets relatifs :

Le Doka Xclimb 60 partie prenante dans la restauration de la Boekentoren à Gand

Des solutions Doka pour restaurer un patrimoine classé.

La bibliothèque centrale de l’Université de Gand, mieux connue sous le nom de Boekentoren, est ancrée au cœur même du quartier universitaire gantois et est une construction iconique de la ville.

Construite dans les années 1933-1940, elle est signée de l’architecte Henry Van de Velde, qui enseigna d’ailleurs à l’Université de Gand, et qui fut notamment un des fondateurs de l’Art Nouveau belge avec Horta et Hankar. La tour est classée comme monument depuis 1992. Ses 64 m de haut et ses 26 étages sont couronnés par un bel espace de réception vitré, le Belvédère, tandis que la façade de l’édifice est constituée d’une paroi en béton armé qui lui donne sa forme parallélépipédique, dépouillée, lisse, fonctionnelle, mais élégante.

Néanmoins, elle souffrait depuis plusieurs années de la corrosion des armatures du béton et nécessitait donc une restauration en profondeur. Avant de s’attaquer à l’ensemble du complexe, les travaux de restauration se sont d’abord focalisés sur la façade. Afin de ne pas endommager la structure de la tour en retirant le béton avec des procédés classiques, c’est la technique de l’hydro-dégradation qui a été retenue pour racler la couche de béton. L'eau est pulvérisée avec un nettoyeur haute pression (1.000 bars et 200 litres d'eau par minute), ce qui a permis d’enlever une couche de 6 cm de béton jusqu’en dessous des armatures. Ensuite, une nouvelle couche de 8 cm de béton auto-compactant a été posée. Pour cette opération, l’AM Bam Contractors – Renotec a fait appel au spécialiste des techniques de coffrage Doka.

Après une analyse minutieuse des exigences en matière de stabilité et de béton apparent, Doka a préconisé son système de coffrage grimpant guidé Xclimb 60 en combinaison avec le Doka Top 50 pour les parois. Le Xclimb 60 était guidé pendant le montage avec la grue le long des profils verticaux contre l’ouvrage. Comme l’explique Koen Lamers, Managing Director de Doka Belgique, en cas de vitesse de vent élevée, cette solution a permis de déplacer en toute sécurité et simplicité l’ensemble du système d’un seul mouvement de grue, sans se décoller de la façade.

De plus, afin de répondre aux souhaits des architectes en matière de béton apparent, Doka a également réutilisé les points d’ancrage des coffrages muraux utilisés lors d’une phase précédente de travaux pour fixer la plate-forme élévatrice des systèmes de coffrage grimpant de la phase ultérieure. Une opération menée avec succès grâce à l’ingénierie et au savoir-faire de l’équipe technique de Doka, conclut Brecht Diependaele, Technical Manager de l’entreprise de Ternat. Les coffrages utilisés pour la restauration de la Boekentoren ont totalisé 80 m et chaque phase a représenté environ 2,3 m de haut, chacune étant réalisée selon des cycles de 3 à 4 jours ouvrables.

Nous vous recommandons

Projet Lemmens pour Beliris

Projet Lemmens pour Beliris

Beliris a inauguré récemment deux immeubles de logements sociaux passifs sur deux anciens terrains vagues d’angle à Anderlecht. Outre 10 logements, ils comprennent également un local de quartier, un appartement[…]

21/03/2019 | Beliris
Comment se porte le secteur de la rénovation?

Comment se porte le secteur de la rénovation?

Le SPW et la Sofico appliquent le principe de précaution

Le SPW et la Sofico appliquent le principe de précaution

La division «Isolation» tire Recticel vers le haut

La division «Isolation» tire Recticel vers le haut

Plus d'articles