Suivre La Chronique

Le nombre d’indépendants débutants réduit de moitié durant le pic du coronavirus

Sujets relatifs :

, ,
Le nombre d’indépendants débutants réduit de moitié durant le pic du coronavirus

Une enquête d’Acerta signale qu’entre mars et avril, le nombre d’entrepreneurs débutants a chuté de moitié par rapport à une année moyenne. Alors que l’horeca a été le secteur le plus touché, la construction a été relativement épargnée. 

Acerta signale qu’il y a 60 % de moins d’entrepreneurs débutants en 2020, par rapport à la même période de 2019, qui constituait d’ailleurs une année record. La baisse était attendue et est moins catastrophique que prévu.  

Nadine Morren, Directrice Service à la Clientèle chez Acerta, déclare : « Le fait que la crise du coronavirus ne soit pas parvenue à freiner l’esprit d’entreprise de certaines personnes est une victoire en soi. Certes, moitié moins d’indépendants se sont lancés par rapport à d’autres années, mais étant donné la situation exceptionnelle de cette pandémie, ils sont plus que prévu à avoir tenté une nouvelle aventure. Les chiffres, qui sont malgré tout relativement encourageants, peuvent aussi s’expliquer en partie par le fait que les starters ne sont pas de fervents adeptes de la précipitation. Le démarrage effectif constitue la dernière étape d’un long processus de réflexion et de préparation entamé avant la crise du coronavirus. La décision de ces entrepreneurs débutants était bien entendu déjà prise avant que la crise n’éclate. »

L’analyse sectorielle démontre que l’horeca est le secteur ayant payé le plus lourd tribut. En mars-avril 2020, les exploitants débutants de l’horeca étaient 70 % moins nombreux que lors d’une année moyenne. La construction n’a pas été épargnée non plus, moitié moins (-50 %) de starters y ont également été constatés. Toutefois, cette baisse ne s’élève qu’à 3 % comparé à une année moyenne.

L’analyse et les conclusions d’Acertta se basent sur des données recueillies auprès de 280 000 indépendants. Les données ont été recueillies entre le 13 mars et le 13 avril des années 2020, 2019 et 2015, cette dernière étant considérée comme une année « moyenne » en raison des conditions du marché.
 

Nous vous recommandons

Baromètre des locations: les loyers wallons pas épargnés par le coronavirus

Baromètre des locations: les loyers wallons pas épargnés par le coronavirus

Federia, la Fédération des agents immobiliers francophones de Belgique, a publié le premier baromètre des locations des agents immobiliers, en collaboration avec la Confédération des professions[…]

15/02/2022 | LocationBaromètre
Plus de 90% des entreprises de construction souffrent des retards provoqués par Omicron

Plus de 90% des entreprises de construction souffrent des retards provoqués par Omicron

Les entreprises de construction résistent bien à omicron

Les entreprises de construction résistent bien à omicron

Le salon Polyclose reporté à l’été 2022

Le salon Polyclose reporté à l’été 2022

Plus d'articles