Suivre La Chronique

Le PanoraBois 2017 décortique la filière

Sujets relatifs :

,
Le PanoraBois 2017 décortique la filière

Les secteurs de la sylviculture et de l’exploitation forestière et du travail du bois se montrent dans l’ensemble assez stables.

© OEWB

Tous les deux ans, l’Office économique wallon du bois dresse, en chiffres et en schémas, un nouvel état des lieux socio-économique de la filière bois en Wallonie. C’est le PanoraBois, une sorte de scan complet du secteur.

Evolution selon les essences

Sans couvrir la forêt privée, cet exercice permet néanmoins de constater qu’en forêt publique, la récolte de chênes est en légère diminution ces dernières années, que la récolte actuelle de hêtres est stable mais nettement inférieure à celle des années 2001 à 2003 suite aux attaques de scolytes, que la récolte d’épicéas connaît une régression régulière sur les 15 dernières années et finalement, et très logiquement, que la récolte de douglas, encore assez stable actuellement, devrait connaître une belle croissance dans les années à venir.

Les tendances se confirment dans l’industrie

De manière générale, l’emploi salarié poursuit son recul dans l’ensemble de la filière bois wallonne (12.548 emplois en 2017, contre 12.615 en 2015 et 13.275 en 2013) alors que l’emploi indépendant poursuit sa progression (5.780 indépendants en 2017, contre 5.768 en 2015 et 5.549 en 2013). Si les secteurs de la sylviculture et de l’exploitation forestière et du travail du bois se montrent dans l’ensemble assez stables, la menuiserie connaît quant à elle une augmentation du nombre d’entreprises (+8,5% entre 2013 et 2017), mais paradoxalement, une diminution de l’emploi salarié (-10,7% entre 2013 et 2017).

Ce que les chiffres ne disent pas

Mais ce PanoraBois 2017 vise également à mettre en lumière la diversité des maillons de la filière, riche en Pme et Tpe, mais aussi de quelques beaux fleurons à la réputation européenne, voire mondiale. Afin de se démarquer d’une concurrence internationale de plus en plus féroce, les différents acteurs de la filière bois innovent et développent leur savoir-faire: le traitement thermique des feuillus et résineux indigènes, les profilés lamellé-collés en bois local pour la production de châssis et les éléments de construction assemblés sans clous ni colle en sont quelques exemples.

Une référence

Compte tenu de son riche contenu, le PanoraBois, véritable représentation dimensionnée de la filière, se veut l’aide-mémoire du mandataire public pour mesurer l’opportunité d’une assistance au développement de la forêt et du bois en Wallonie et pour cibler et concevoir cette assistance. L’intégralité du document est disponible en version électronique sur le site de l’Office économique wallon du bois (www.oewb.be).

Nous vous recommandons

La construction bois, freinée par la méconnaissance des professionnels de l’immobilier

La construction bois, freinée par la méconnaissance des professionnels de l’immobilier

A la demande de l’UICB (Union française des industriels et constructeurs bois), le Groupe ESPI (École Supérieure des Professions Immobilières) a mené une enquête auprès de 364 professionnels[…]

18/02/2020 | ConstructionEnvironnement
Avec Wood Shapers, CFE crée son département «Construction bois»

Avec Wood Shapers, CFE crée son département «Construction bois»

Un pavillon en bois qui fait école

Un pavillon en bois qui fait école

Des façades-manteaux préfabriquées pour rénover notre bâti vieillissant

Des façades-manteaux préfabriquées pour rénover notre bâti vieillissant

Plus d'articles