Suivre La Chronique

Le parc d’éoliennes de Dogger Bank comptera sur l’aide du Voltaire de Jan De Nul

Le parc d’éoliennes de Dogger Bank comptera sur l’aide du Voltaire de Jan De Nul

© Jan De Nul

Le Voltaire, nouveau navire autoélévateur d’installations offshore de Jan De Nul Group, participera à la construction du Dogger Bank Wind Farms en Angleterre, plus grand parc d’éoliennes offshore au monde. 

Le Voltaire est le plus grand navire autoélévateur d’installations offshore au monde: il dépasse la tour Eiffel en hauteur et a une capacité de levage de plus de 3.000 tonnes.
Il installera et transportera les plus grandes turbines éoliennes offshore au monde (les Haliade-X de GE) jusqu’au parc éolien de Dogger Bank, situé à 130 km au large de la côte du Yorkshire.
Il entrera en service en 2022 et son système de filtration des gaz d’échappement ainsi que son filtre à particules diesel en font le tout premier navire de haute mer de ce type à être reconnu comme navire à très faibles émissions.  

Une fois achevé, le parc d’éoliennes de Dogger Bank générera environ 5% des besoins en électricité du Royaume-Uni – suffisamment pour alimenter plus de 4,5 millions de foyers par an.

Nous vous recommandons

Baisse de 38% du nombre d'ouvriers détachés dans la construction en 4 ans

Baisse de 38% du nombre d'ouvriers détachés dans la construction en 4 ans

C’est la conclusion d’une analyse de la Confédération Construction, sur la base des chiffres Limosa. Entre 2017 et 2020, le nombre d'ouvriers détachés a baissé de 38 %, soit de 92.463 en 2017[…]

13/04/2021 | EmploiDumping social
La construction ne parvient pas à réduire son empreinte carbone

La construction ne parvient pas à réduire son empreinte carbone

Jan De Nul construit la première installation de lavage physico-chimique des sols en Wallonie

Jan De Nul construit la première installation de lavage physico-chimique des sols en Wallonie

Le secteur de la construction remonte la pente mais craint la hausse des prix des matériaux

Le secteur de la construction remonte la pente mais craint la hausse des prix des matériaux

Plus d'articles