Suivre La Chronique

Le Port de Bruxelles a son terminal passagers

Sujets relatifs :

, ,
Le Port de Bruxelles a son terminal passagers

Un quai de 240 m de long sur 12 m de large.

Le Port de Bruxelles vient de lever le voile sur son nouveau terminal à passagers, le Brussels Cruise Terminal, en rive gauche du canal dans l’avant-port, à hauteur de Neder-over-Heembeek.

Les travaux d’aménagement de cette nouvelle infrastructure portuaire ont été réalisés par l’entreprise Cordeel et ont porté sur la construction d’un quai de 240 m de long sur 12 m de large qui peut désormais accueillir des bateaux de croisière fluviale mesurant jusqu’à 135 m et hébergeant jusqu’à 200 passagers. 

 

On peut rappeler que des bateaux de croisière faisaient déjà escale à Bruxelles (12.000 passagers en 2017), mais au quai de Heembeek dont le Port souhaitait conserver la vocation industrielle. D’où la construction du nouveau terminal qui s’inscrit également dans le fameux Plan Canal élaboré par la Région bruxelloise et visant à implanter diverses fonctions dans toute cette zone le long de la voie d’eau. Le projet du terminal croisières a, lui, été développé en collaboration avec la Ville de Bruxelles, Bruxelles Mobilité et Visit Brussels.

Une passerelle en lien avec une promenade verte vers les quartiers de la ville.

 

Tourisme, environnement et intégration urbaine

A noter que le terminal compte également une passerelle qui le relie à la promenade verte de Neder-over-Heembeek.

Le coût total du terminal s’est élevé à 5,2 millions d’euros, dont 2,9 millions du Feder et le solde à charge du Port grâce aux dotations régionales. Une étude socio-économique préalable au lancement du dossier a conclu à une fréquentation de 35.000 passagers par an en 2030, soit quelque 5 millions d’euros de retombées économiques chaque année pour la capitale.

Compte tenu de tous ces éléments, le Brussels Cruise Terminal a en tout cas l’avantage de combiner 3 axes complémentaires: le tourisme avec ses retombées pour la Région, une intégration renforcée du Port dans les quartiers environnants et l’environnement avec l’utilisation de la voie d’eau et le lien avec la promenade verte. Pendant le chantier, les poutres et la passerelle ont également été acheminées par bateau, une exigence du Port.

Le terminal affiche en outre une belle sobriété architecturale liée notamment au recours esthétique au béton, au métal, au verre et, dans une moindre mesure, au bois. Il a été conçu par le bureau d’architecture, d’ingénierie et d’urbanisme Dessin et Construction à Charleroi, en collaboration avec l’Atelier De Visscher & Vincentelli et G.E.I.

Les travaux ont débuté en juin 2017 et seront totalement achevés en septembre. Dans l’intervalle le MS Modigliani, un bateau de croisière fluviale de CroisiEurope, a déjà étrenné les nouvelles installations. Compte tenu de l’essor du tourisme fluvial, il sera sans nul doute le premier d’une longue série.

Nous vous recommandons

Le rail, un outil de reconversion industrielle

Le rail, un outil de reconversion industrielle

Infrabel et Somei, une Pme spécialisée dans la maintenance de matériel ferroviaire, ont mis officiellement en service un raccordement entre la dorsale wallonne (ligne 130 «Charleroi-Namur») et les anciennes[…]

03/07/2019 | RailInfrabel
Première mission de Vera: transport autonome entre un centre logistique et un port

Première mission de Vera: transport autonome entre un centre logistique et un port

Prime aux véhicules propres dans les marchés publics en Europe

Prime aux véhicules propres dans les marchés publics en Europe

La Stib teste ses premières navettes autonomes

La Stib teste ses premières navettes autonomes

Plus d'articles