Suivre La Chronique

Le projet du Métro 3 approuvé par une étude d’incidence

Le projet du Métro 3 approuvé par une étude d’incidence

© Beliris

Une étude d’incidences menée par un bureau d’études indépendant et supervisée par un comité d’accompagnement a conforté l’idée projet du Métro 3 comme étant la meilleure solution pour l’environnement.

Composé d’Aries et de Tractebel, le groupement de bureaux d’études indépendants agréés a examiné le projet et ses alternatives. Il a, par exemple, étudié si le renforcement du tram 55, soit en augmentant sa capacité, soit en prévoyant un passage en site propre, rendait le projet de métro superflu. Aucune de ces deux options ne s'est avérée réalisable. «En confirmant que le tram, même en site propre, ne pourra pas constituer à lui tout seul la solution pour répondre aux besoins croissants en termes de mobilité au nord de Bruxelles, l’étude d’incidences rappelle la nécessité de la construction de cette ligne de métro», explique Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB. «Mais cela ne signifie néanmoins pas que le tram n'aura pas sa place dans les futurs plans, qui seront tous axés sur l'intermodalité.»              
La construction du tunnel de 4,5 km en bitube (2 tubes), au lieu du monotube (1 tube) proposé, a également été à nouveau étudiée mais n’a pas été retenue. Cette solution aurait non seulement augmenté considérablement le coût du projet, mais aurait également eu un impact beaucoup plus important sur les bâtiments en surface, comme sur l'environnement.

De multiples recommandations formulées 

Les recommandations formulées concernent principalement des améliorations pour l'environnement, la complémentarité avec les autres modes de transport et l'accès aux personnes à mobilité réduite (PMR) aux 7 stations et au dépôt.               
 
Durant les prochains mois, Beliris, la STIB et la Région examineront en détail chacune des recommandations émises pour améliorer le projet. À titre d’exemple, les recommandations portent sur la récupération des eaux de pluie et la diminution du rejet des eaux à l’égout. Elles proposent également la création de toitures vertes et de panneaux photovoltaïques. L’étude recommande également l’aménagement de parkings sécurisés pour les vélos dans certaines stations, de toilettes PMR, l’installation de 2 ascenseurs par quai et qu’une attention particulière soit portée à la réduction de la lacune, à savoir la distance horizontale et verticale entre le nez du quai de métro et le plancher de la rame à hauteur de la porte.
 
L'étude d’incidences formule aussi des recommandations sur l'exécution des travaux, telles que l’évacuation maximale des déblais et matériaux de façon durable, via par exemple la voie fluviale. Pour l’évacuation des terres, ces spécifications sont déjà inscrites dans le cahier des charges qui définit la mission de l’entrepreneur.
 

Nous vous recommandons

Le quartier du Cimetière de Jette va faire peau neuve

Le quartier du Cimetière de Jette va faire peau neuve

La Région Bruxelles-Capitale a délivré le permis d’urbanisme pour le projet de réaménagement de l’espace public aux abords du square Jules Lahaye. Ce projet prévoit notamment la[…]

Six Construct livre le pont Infinity à Dubaï

Six Construct livre le pont Infinity à Dubaï

La Régie des Bâtiments acquiert un haras pour la Cavalerie de la Police Fédérale

La Régie des Bâtiments acquiert un haras pour la Cavalerie de la Police Fédérale

Recherche équipe pour moderniser le Musée Art & Histoire du Cinquantenaire

Recherche équipe pour moderniser le Musée Art & Histoire du Cinquantenaire

Plus d'articles