Suivre La Chronique

Le Royal draine de nouveaux habitants au centre ville

Sujets relatifs :

Le Royal draine de nouveaux habitants au centre ville

Le Royal côté cour et côté jardin.

© www.sergebrison.com

Le quartier Notre-Dame-des-Neiges, situé à l’arrière du Parlement au centre de Bruxelles, ne manque pas d’attraits, à la fois sur le plan historique et architectural. Cet ancien quartier populaire a été redessiné au XIXe siècle avec des rues bordées d’immeubles bourgeois de style éclectique.

Il est aussi appelé quartier des Libertés en référence aux 4 libertés constitutionnelles: liberté de la presse, des cultes, d’association et de l’enseignement qui y ont chacune leur rue. Il ne fourmille cependant pas de vie en dehors des heures de travail. Les choses pourraient évoluer avec l’initiative des promoteurs Burco Real Estate et Galika. Ils viennent en effet d’inaugurer un nouvel ensemble de 77 logements, baptisé le Royal, qui résulte de la reconversion des immeubles de bureaux de l’opticien bien connu Van Hopplynus en appartements, studios, kots étudiants et un espace de bureau. Le tout est complété par le commerce de l’opticien qui reste en place.

Créer une dynamique de quartier

L’objectif était de recréer une dynamique de quartier par le réaménagement des 3 immeubles existants et non reliés. Le site se développe sur deux rues fondamentalement différentes: la rue Royale, qui s’inscrit dans le tissu urbanistique et historique de Bruxelles, et la rue du Gouvernement provisoire dont le caractère plus local convient parfaitement à une affectation résidentielle.

L’ancien parking, qui occupait l’intérieur de l’îlot au rez-de-chaussée, a été démoli et remplacé par un patio intérieur qui apporte une touche paysagère et davantage de lumière au sein de ce bâti plutôt dense.

Le volet architectural a été confié au bureau Art & Build qui a veillé à mettre en valeur les façades à rue dont la pierre a été rénovée et nettoyée tandis que des châssis plus performants aux niveaux thermique et acoustique ont été placés.

Conserver tout en innovant

La principale contrainte du projet, explique M. Doff-Sotta, administrateur délégué de Cit Blaton en charge du chantier, résidait dans la conservation de la structure des immeubles existants afin de créer un ensemble cohérent, mais aussi dans la rénovation du béton fortement endommagé, les immeubles datant des années 1960.

L’ensemble a une superficie de 7.000 m2 et il est à noter qu’une structure en bois et acier a été rajoutée en toiture pour y inclure quelques logements supplémentaires.

Le projet a évidemment bénéficié du soutien de la Ville de Bruxelles qui y voit une occasion de promouvoir la qualité de vie urbaine et d’attirer de nouveaux habitants. La restauration prévue de la place de la Liberté toute proche et la mise à l’étude d’un nouvel éclairage de la Colonne du Congrès vont dans le même sens. Tout comme le rachat par la Ville, enfin envisageable après 20 ans de demande, d’un chancre que possède la Région wallonne dans le quartier et qui serait valorisé par un promoteur privé. Avec le projet Royal en tout cas, les 800 habitants actuels du quartier approcheraient déjà le millier. Un bon début…

Nous vous recommandons

Atenor annonce la vente du 5e bâtiment de Vaci Greens à Budapest

Atenor annonce la vente du 5e bâtiment de Vaci Greens à Budapest

Atenor annonce qu’un accord est intervenu en vue de la vente du 5e bâtiment de Vaci Greens à un fonds privé hongrois constitué par la société Mefg Zrt.  En avril 2018, Atenor avait obtenu le[…]

Infinity Living, la méga-tour résidentielle du Luxembourg, affiche complet

Infinity Living, la méga-tour résidentielle du Luxembourg, affiche complet

Besix et J.P. van Eesteren à la manette pour faire sortir Grotius de terre

Besix et J.P. van Eesteren à la manette pour faire sortir Grotius de terre

Les garages, nouvel Eldorado des investisseurs immobiliers

Les garages, nouvel Eldorado des investisseurs immobiliers

Plus d'articles