Suivre La Chronique

Le secteur Transport & Logistique grand oublié des mesures de soutien régionales

Le secteur Transport & Logistique grand oublié des mesures de soutien régionales

De nombreux acteurs politiques de premier plan ont salué le travail remarquable réalisé par les acteurs du secteur Transport & Logistique pour éviter la faillite de notre économie. Mais l’UPTR (Union Professionnelle du Transport et de la Logistique) tient à rappeler que cette réalité ne saurait occulter la grave crise que traverse de nombreuses entreprises du secteur.

Alors que les poids lourds sont généralement décriés avec véhémence (trop polluants, bruyants, dangereux,  encombrants, …), l’abnégation de nombreux chauffeurs (indépendants comme salariés) à réaliser leur mission d’intérêt public dans des conditions (sanitaires) difficiles a été unanimement saluée. Les citoyens comme les autorités ont pu (re)découvrir l’importance des camions (et de leurs chauffeurs !) pour alimenter, notamment, les grandes surfaces. « Puissent-ils tous s’en souvenir lorsque cette crise sera derrière nous ! », prévient Michaël Reul, secrétaire général de l’UPTR (Union Professionnelle du Transport et de la Logistique). A l’étranger, des mesures aussi stupides que les interdictions de circuler le dimanche ont été levées afin d’assurer l’approvisionnement continu des hôpitaux et d’éviter que des rayons vides dans les grandes surfaces ne créent la panique parmi la population.
 
Mais si l’UPTR tient à saluer le dévouement des transporteurs et logisticiens qui continuent d’œuvrer à l’approvisionnement des magasins, la fédération tient également à souligner que cette réalité en masque une autre : « dans l’état actuel des mesures de soutien financier, les trois régions ont totalement oublié les transporteurs et logisticiens qui sont à l’arrêt du fait que les activités de leurs clients ont cessé. Que le secteur Transport & Logistique n’ait pas été légalement contraint de cesser toute activité (comme l’horeca) n’est assurément pas une réponse acceptable pour les innombrables entrepreneurs dont les camions sont à l’arrêt ! »

L’activité de très nombreux transporteurs et logisticiens est totalement à l’arrêt 

Deux semaines après le début de cette crise sans précédent, Viapass a communiqué quelques premiers chiffres sur l’ampleur de la crise économique que le secteur du transport et de la logistique traverse :
  • 23% des camions en moins sur les routes (109.000 camions au lieu de 142.000 habituellement) ;
  • 24% de kilomètres parcourus en moins (19 millions de km/jour ouvrable au lieu des 25 millions habituels).
 L’UPTR demande, dès lors, à ce que les transporteurs et logisticiens ne soient pas les grands oubliés des mesures de soutien régionales.
« Pour ce faire, les transporteurs savent très facilement attester que leurs activités ont complétement cessé : il leur suffit de produire les factures du prélèvement kilométrique ! »
L’UPTR demande, par conséquent, aux autorités régionales de revoir leur copie et d’intégrer les entreprises du Code NACE 494.10 qui sont à l’arrêt dans la liste des entreprises pouvant bénéficier de ces mesures financières de soutien.
 

Nous vous recommandons

Distances sociales sur chantier: comment les respecter?

Distances sociales sur chantier: comment les respecter?

Le Covid 19 a mis à l'arrêt certains chantiers de construction. D'autres doivent composer avec le respect d'une série de mesures inédites, réorganiser le travail, coordonner en conséquence les[…]

Quarantaine prolongée : plus de 4.600 travailleurs de la construction concernés

Quarantaine prolongée : plus de 4.600 travailleurs de la construction concernés

Près de 50% des entreprises de construction ont un carnet de commande moins rempli qu’à l’ordinaire

Près de 50% des entreprises de construction ont un carnet de commande moins rempli qu’à l’ordinaire

Baromètre des notaires : une activité immobilière toujours plus faible qu’en 2019

Baromètre des notaires : une activité immobilière toujours plus faible qu’en 2019

Plus d'articles