Suivre La Chronique

Le téléphérique va renaître de ses cendres à Namur

Sujets relatifs :

,
Le téléphérique va renaître de ses cendres à Namur

Construit en 1956 et ouvert le 31 mars 1957, le téléphérique de Namur était un moyen de transport touristique qui reliait le bas de la Citadelle de Namur au Belvédère, le long du flanc mosan de la citadelle. Il fut fermé le 25 mars 1997 pour raison de sécurité (un rocher de 53 tonnes risquait de se décrocher). En 2002, un incendie criminel a détruit la gare inférieure et réduit pratiquement à néant les chances de relancer l'exploitation.

Et pourtant. En 2013, la Ville de Namur a entamé une étude de faisabilité visant à déterminer la meilleure localisation pour la construction d'un nouveau téléphérique. C'est finalement le flanc sambrien de la Citadelle qui a été sélectionné.
Après de longues négociations avec le seul et unique soumissionnaire, le Collège communal namurois a confié le projet du nouveau téléphérique à l'association momentanée de trois entreprises: Franki, Poma et Labellemontagne. La procédure est une concession de travaux publics d'une durée de 30 ans. Pendant cette période, le concessionnaire assurera la conception, la réalisation, la maintenance et l'exploitation du téléphérique. Ce dernier assurera la liaison entre le centre-ville et la Citadelle, renforçant ainsi l'attractivité du site et du centre-ville.

Le projet est soumis à enquête publique, laquelle se clôturera le 11 février 2019.
 

Nous vous recommandons

4e édition de Smart City Wallonia, la vitrine wallonne de la «ville intelligente»

4e édition de Smart City Wallonia, la vitrine wallonne de la «ville intelligente»

Le 24 septembre 2019, Smart City Wallonia plantera pour la 4e fois consécutive son chapiteau au WEX de Marche-en-Famenne. Cet événement s’adresse à tous les mandataires et acteurs publics qui ont le désir[…]

Charleroi: près de 400 millions pour les bâtiments!

Charleroi: près de 400 millions pour les bâtiments!

Bruxelles Ville multiplie les rues scolaires

Bruxelles Ville multiplie les rues scolaires

La Stib teste ses premières navettes autonomes

La Stib teste ses premières navettes autonomes

Plus d'articles