Suivre La Chronique

Le vélo plus « in » que jamais

Sujets relatifs :

Le vélo plus « in » que jamais

De plus en plus de travailleurs se rendent régulièrement au travail à vélo et perçoivent une indemnité pour cela. Et ce n’est qu’un début.

Semaine de la mobilité oblige, le groupe de service RH Acerta s’est, lui, penché sur les déplacements des travailleurs. Résultat des courses: de plus en plus de travailleurs se rendent régulièrement au travail à vélo et perçoivent une indemnité pour cela. En 2017, leur pourcentage est passé au-dessus des 15%. Et les travailleurs qui délaissent leur voiture au profit de la «petite reine» reçoivent en moyenne une indemnité de 31 euros par mois en sus de leur salaire.

Lorsque le budget de mobilité sera généralisé, selon toute vraisemblance au 1er octobre 2018, on s’attend à ce que certains travailleurs rendent leur voiture de société pour aller travailler à vélo ou via un autre moyen de transport durable. La mobilité devient ainsi un atout pour les employeurs.

Le verdissement du parc de voitures de société avance lentement

Il n’en reste pas moins qu’en Belgique, les voitures de société restent un élément de rémunération très apprécié par les employeurs et travailleurs, notamment en raison de la lourde (para)fiscalité. Ces voitures roulent généralement au diesel, considéré comme un grand pollueur avec ses particules fines. Le passage à des carburants plus propres s’amorce, mais il faudra encore un certain temps avant que la flotte des voitures de société ne soit totalement verte.

Ceci dit, «il y a cinq ans, la voiture de société électrique existait à peine et celle fonctionnant au gaz tout simplement pas. Maintenant bien. Et la réforme de la fiscalité pour les entreprises en matière de voitures de société, qui entrera en vigueur à partir de 2020, accélérera indubitablement le passage aux véhicules électriques ou roulant à l’essence ou au gaz», observe Olivier Marcq, juriste chez Acerta.

Vers un «mixte mobilité»

Beaucoup de travailleurs ne se limitent pas à un moyen de transport pour rejoindre leur lieu de travail. Un jour, ils utilisent leur voiture, un autre, leur vélo ou les transports en commun.

La combinaison la plus fréquente est d’utiliser alternativement le vélo et la voiture. C’est le cas de 8,74% des travailleurs. Seul 0,8% des travailleurs utilisent en alternance le vélo et les transports en commun et 0,5% alterne la voiture privée et les transports en commun. Avec l’introduction du budget de mobilité, Acerta s’attend à ce que cette tendance s’accroisse.

Nous vous recommandons

Des changements pour la mobilité bruxelloise en 2019

Des changements pour la mobilité bruxelloise en 2019

Le Gouvernement bruxellois continue à travailler à un rétrécissement de l’E40 entre l'entrée de Bruxelles et le boulevard Reyers. Le but est de mettre cette mesure en pratique avant mai 2019. Pour[…]

15/11/2018 |
Sweco lance une politique de mobilité avant-gardiste

Sweco lance une politique de mobilité avant-gardiste

38 communes wallonnes labellisés «communes pédestres»

38 communes wallonnes labellisés «communes pédestres»

Smart Mobility Call: 4 millions d'euros pour 15 projets

Smart Mobility Call: 4 millions d'euros pour 15 projets

Plus d'articles