Suivre La Chronique

Le verdissement de l’espace public wallon bourgeonne

Le verdissement de l’espace public wallon bourgeonne

© Portail Environnement de Wallonie

Le ministre wallon de l’Environnement et de l’Aménagement du Territoire, Carlo Di Antonio, a sélectionné 37 communes dans le cadre de l’appel à projets «Verdissement des places publiques», lancé en juillet dernier.

Le but est de rendre les places publiques attractives et conviviales via leur végétalisation. Cette reconquête de l’espace public est en marche partout en Europe. Des quartiers comestibles ou des vergers urbains fleurissent à toutes les échelles territoriales.

Coup de pouce

Mais l’entretien et la gestion des places publiques ont des implications évidentes sur le budget communal, comme le développement de nouvelles pratiques de culture. Pour aider les communes dans ce projet, elles bénéficieront d’une subvention plafonnée à 20.000 euros, mais également d’un appui technique en matière de conception, de planification et de gestion des environnements urbains et ruraux pour la mise en œuvre et le suivi du développement de leurs projets.

Dès janvier 2018, les bureaux désignés par un marché public disposeront des profils suivants: un architecte-paysagiste et un bio-ingénieur ou horticulteur. Cette expertise permettra aux communes d’affiner le projet qu’elles ont déposé. L’objectif est de réaliser les plantations en juin 2018.

Nous vous recommandons

Un million d’euros pour les cimetières wallons

Un million d’euros pour les cimetières wallons

Si les vivants peuvent trouver à redire quant à la manière dont les pouvoirs publics s’occupent de leur sort, notamment en matière de logement, les morts, eux, voient leurs conditions d’existence (si on peut dire) bénéficier de toutes les[…]

Appel à projets «Ecole numérique» en Wallonie

Appel à projets «Ecole numérique» en Wallonie

Le phytomanagement pour dépolluer les friches

Le phytomanagement pour dépolluer les friches

Centrale Biomasse: la Wallonie change de cap et privilégie les plus petites structures

Centrale Biomasse: la Wallonie change de cap et privilégie les plus petites structures

Plus d'articles