Suivre La Chronique

Lebeau: un projet complexe au cœur du Sablon

Lebeau: un projet complexe au cœur du Sablon

]Le projet Lebeau vise à redévelopper un îlot, au cœur du quartier du Sablon, pour en faire un projet mixte de 41.500 m² intégrant du logement, des bureaux et du commerce. (© MLA+)

Beaucoup d’enjeux entrent en ligne de compte avec ce nouveau développement immobilier en plein cœur de Bruxelles: comment dessiner un nouveau bâtiment au Sablon?

Comment le projet pourrait-il contribuer à créer une ambiance réellement urbaine, au-delà de la réalisation de logements qualitatifs? Comment pourrait-il incarner un lien fort entre le haut et le bas de la ville? Autant de questions listées par le développeur immobilier «Immobel», qui a lancé un appel à architectes capables d’apporter des réponses subtiles à ces questions. A charge pour le bureau lauréat de saisir les caractéristiques exceptionnelles du lieu et de les transformer en qualités réellement urbaines.

En l’occurrence, il s’agit de redévelopper l’îlot compris entre la rue Lebeau, la rue de la Paille et la rue de Ruysbroek pour en faire un projet mixte de 41.500 m² intégrant du logement, des bureaux et du commerce, le tout au cœur du quartier du Sablon.
Un joli défi pour les architectes dont plusieurs avaient répondu à l’appel. C’est finalement le projet conçu par l’association Maccreanor Lavington-MLA+/Korteknie Stuhlmacher Architecten qui a été choisi par le comité d’avis, présidé par le Bouwmeester Architecte bruxellois.

Raffinement architectural et harmonie urbanistique

Ce qui a séduit les membres du comité d’avis, c’est la manière dont les architectes proposent de réinterpréter la notion d’immeubles à appartements. C’est donc six projets qui sont proposés dans l’offre. Il y a d’une part le projet du socle, avec les parkings souterrains, le commerce et le jardin commun, et d’autre part cinq immeubles différents, quasi-indépendants et architecturalement traités comme tels. «Cette approche apparaît comme très pertinente car elle permet de trouver une échelle, un grain adapté à la parcelle puisque se comparant aux grandes institutions voisines (musées, bibliothèque royale) sans imposer une échelle inadaptée aux petites parcelles typiques du quartier», explique le Bouwmeester Architecte.

Le socle est habilement développé, à la fois animé vers la rue et avec un parking qui n’est pas entièrement en sous-sol. Autour de la cours commune, les cinq bâtiments adoptent tous un langage architectural et une typologie adaptée à leur programme et leur contexte immédiat.
«L’ensemble se distingue par le raffinement du détail de la façade et l’utilisation des matériaux. Les lauréats ont également mis en exergue une approche durable en prévoyant de réutiliser une partie des matériaux déjà présents sur le site et de s’appuyer sur ceux-ci pour conférer une identité au projet, tout en se fondant dans le contexte.»
 

Nous vous recommandons

Le SPF Finances regroupe tous ses services dans un nouvel immeuble à Genk

Le SPF Finances regroupe tous ses services dans un nouvel immeuble à Genk

Le 25 septembre 2018, Jan Jambon, vice-Premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, chargé de la Régie des bâtiments, et Johan Van Overtveldt, ministre des Finances, ont[…]

09/10/2018 | Immo
Musée Juif de Belgique: appel à auteurs de projet pour transformation en profondeur

Musée Juif de Belgique: appel à auteurs de projet pour transformation en profondeur

Le Trakk bientôt dans ses pénates

Le Trakk bientôt dans ses pénates

Un pont hors du commun au Vietnam

Un pont hors du commun au Vietnam

Plus d'articles