Suivre La Chronique

Les acteurs belges de l'immobilier s’installent massivement au Luxembourg

Sujets relatifs :

, ,
Les acteurs belges de l'immobilier s’installent massivement au Luxembourg

Sven Potvin, Ceo d’Antonissen Development Group. Cet acteur anversois de l’immobilier qui n'investissait qu'en Belgique a décidé, comme beaucoup d’autres, de se tourner vers le Luxembourg. (© Antonissen)

© Copyright ©2019

A l’heure où le nombre de terrains à bâtir disponibles en Belgique est en chute libre, les acteurs et investisseurs immobiliers belges sont de plus en plus nombreux à aller voir si l’herbe n’est pas plus verte au Luxembourg. 

En raison de l’afflux massif de développeurs immobiliers issus du Plat Pays qui est le nôtre, le marché immobilier luxembourgeois connaît un essor sans précédent. Le prix au m2 pour un appartement neuf y a atteint 6.307 euros l'an dernier, soit 4% de plus que l’année précédente. C’est ce qui ressort d'une étude de marché réalisée par le promoteur anversois Antonissen Development Group en vue de préparer son arrivée sur le marché grand-ducal. L’entreprise vient d’ailleurs d’établir une filiale à Luxembourg, laquelle a immédiatement obtenu un permis pour la construction d'un projet résidentiel de huit appartements et quatre logements à Useldange (Redange).

Nombre de terrains disponibles en chute libre

Pourquoi cet engouement pour notre petit voisin? Tout simplement parce que le nombre de terrains à bâtir disponibles en Belgique est en chute libre: entre 2010 et 2017, le nombre de parcelles libres - rien qu’en Flandre - a diminué de près d'un quart (24%). Une tendance appelée à se poursuivre dans les prochaines années, compte tenu du virage pris par les pouvoirs publics, tant en Flandre qu’en Wallonie, avec le «Stop au béton». «A long terme, cela fera immanquablement grimper les prix des nouveaux projets de construction et il sera plus difficile pour les ménages de trouver un logement abordable», prophétise  Sven Potvin, Ceo d’Antonissen Development Group. Ce qui explique que cet acteur anversois de premier plan, qui n'investissait qu'en Belgique, se soit tourné vers le Luxembourg, dans la foulée d'autres acteurs majeurs de l’immobilier comme l’entreprise gantoise Alides ou encore Cushman & Wakefield.

La brique luxembourgeoise flambe

Le Luxembourg est un marché intéressant pour les investisseurs, particulièrement dans le domaine résidentiel. La demande de nouvelles constructions ne cesse de croître et peu de familles trouvent actuellement leur bonheur. Résultat: la brique luxembourgeoise flambe comme jamais. Selon la Banque de Luxembourg, le prix moyen d’un appartement s’élève aujourd’hui à 434.701 euros et celui d’une maison existante à 729.516 euros,  soit nettement plus qu'en Belgique, où une maison coûte en moyenne 260.145 euros et un appartement 229.820 euros…

Nous vous recommandons

Transition numérique en demi-teinte dans la construction

Transition numérique en demi-teinte dans la construction

Le secteur de la construction est de plus en plus friand d’outils numériques lui permettant notamment une gestion plus efficace des chantiers. Mais le revers de la médaille inquiète: les risques de cyberattaque sont[…]

06/12/2019 | cybersécuritéDigital
Appel à auteurs de projets: une nouvelle jeunesse pour des bâtiments vétustes à Jette

Appel à auteurs de projets: une nouvelle jeunesse pour des bâtiments vétustes à Jette

Appel à auteurs de projets: Max sur Senne

Appel à auteurs de projets: Max sur Senne

Quand Ingersoll Machine Tools explore les cieux avec le télescope géant Magellan

Quand Ingersoll Machine Tools explore les cieux avec le télescope géant Magellan

Plus d'articles