Suivre La Chronique

Les bâches de chantier sont hype

Sujets relatifs :

,
Les bâches de chantier sont hype

On l’aura deviné, c’est la bâche qui recouvrait, il y a quelques années déjà, les travaux d’aménagement du futur Musée Magritte à Bruxelles.

A la suite de l’appel du pied de différents acteurs de terrain, la Ville de Bruxelles a décidé de se doter d’une convention de cession gratuite des bâches de chantier en vue de les réutiliser dans une logique d’économie circulaire.

La Ville s’engage, d’une part, à sensibiliser les propriétaires lors des demandes de permis d’urbanisme et les annonceurs publicitaires de la possibilité de céder gratuitement les bâches de chantier en vue de leur récupération par un tiers. D’autre part, elle entend insérer une clause de récupération des bâches dans ses propres marchés de travaux.

C’est dans un premier temps le MAD (la plateforme bruxelloise de la mode et du design) et la Febrap (Fédération bruxelloise des Entreprises de Travail adapté) qui bénéficieront desdites bâches afin d’étudier les possibilités de réemploi. De jeunes designers bénéficiant des programmes de résidences et d’ecodesign du MAD imagineront une palette d’objets réalisables à partir de ces bâches.
L’entreprise de travail adapté l’Ouvroir a, quant à elle, été désignée par la Febrap comme atelier de prototypage des projets.

Une première en Région bruxelloise 

La Ville de Bruxelles fait figure de pionnière en la matière, «cette initiative inédite va nous permettre de réduire considérablement nos déchets, ce qui n’est pas rien compte tenu du nombre de travaux entrepris par la Ville, et par conséquent le nombre de bâches décoratives et/ou de protection générées pour masquer ceux-ci», se félicite l’échevin de l’Urbanisme et du Patrimoine, Geoffroy Coomans de Brachène. Quant à Khalid Zian, échevin des Espaces verts et du Développement durable, il ajoute que «l’initiative de réutiliser les bâches de chantiers s’inscrit parfaitement dans notre ambition de réduire nos déchets proposée par le Plan Climat de la Ville de Bruxelles.
A terme, le recyclage ne devrait plus être une option mais une suite logique des choses. De plus, travailler en collaboration avec une filière qui emploie des personnes handicapées ajoute une dimension sociale à ce projet durable qui est tourné vers l’avenir».

C’est d’ailleurs dans ce contexte qu’une nouvelle collection de sacs Handymade in Brussels «Continental» est en cours de production à l’Ouvroir à partir de la bâche qui recouvrait les travaux à l’Hôtel Continental au centre-ville. Les sacs seront mis en vente en septembre…
 

Nous vous recommandons

Recherche équipes pour la rénovation de 3 ensembles de logements sociaux

Recherche équipes pour la rénovation de 3 ensembles de logements sociaux

La SLRB recherche des équipes pluridisciplinaires afin de rénover 3 ensembles de logements sociaux : Ghandi (Molenbeek), De Roovere – Machtens (Molenbeek) et Moulin 41 (Saint-Josse-ten-Noode). Pour chacune des missions[…]

La Confédération Construction et l’UPSI craignent l’impact de l’absence de plan de relance pour le secteur

La Confédération Construction et l’UPSI craignent l’impact de l’absence de plan de relance pour le secteur

Colas achète 13 camions Volvo Trucks pour la construction du tram liégeois

Colas achète 13 camions Volvo Trucks pour la construction du tram liégeois

 Le nouveau nom de la Place Albert à Knokke est connu

Le nouveau nom de la Place Albert à Knokke est connu

Plus d'articles