Suivre La Chronique

Les Belges font assez confiance aux architectes, beaucoup moins aux entrepreneurs et pas du tout aux promoteurs

Sujets relatifs :

,
Les Belges font assez confiance aux architectes, beaucoup moins aux entrepreneurs et pas du tout aux promoteurs

Agents immobiliers et entreprises de construction clé sur porte sont, et de loin, les acteurs les plus mal-aimés du secteur.

85% des Belges qui souhaitent construire veulent réellement vivre de façon plus durable, mais considèrent que les constructions de ce type sont trop chères. Peut-être en rejettent-ils la faute sur le secteur du bâtiment, ce qui expliquerait le peu de crédit dont semblent bénéficier la plupart des professionnels...

Depuis des mois, des milliers de personnes manifestent pour exiger une meilleure politique climatique. Cette même prise de conscience prend également racine chez les candidats bâtisseurs. Selon le Real Estate Trust Barometer établi annuellement par WES et Bereal, deux sociétés spécialisées dans la consultance en entreprise, plus de 8 Belges sur 10 (85%) sont prêts à se loger de façon plus durable et plus économe sur le plan énergétique, mais n’en ont pas toujours les moyens.

«Le Belge est clairement intéressé par le logement durable. En partie pour des raisons climatiques, mais aussi à cause de son intérêt à long terme sur le plan financier. Cependant, une grande partie de cet investissement supplémentaire apparaît hors de portée budgétaire pour de nombreux maîtres d’ouvrage. A cet égard, il incombe aux pouvoirs publics et au secteur de la construction d’informer plus et mieux à propos des coûts de rénovation, des primes existantes et du potentiel d'économie», souligne Dajo Hermans, managing director chez Bereal.

Mon notaire, ce héros

Le Real Estate Trust Barometer s’est également intéressé à la réputation des professionnels des secteurs de l’immobilier et de la construction. Et ce n’est pas vraiment réjouissant… On constate ainsi que la confiance à leur égard a encore quelque peu diminué par rapport à l'année précédente et très peu atteignent la moitié des suffrages. En termes de perception, plus de la moitié des Belges (53,2%) accordent toujours le plus de confiance aux notaires, juste devant les architectes (51,9%) et les géomètres (51,3%). En revanche, on observe un sacré déficit de confiance à l’égard des autres composantes du secteur telles que les entrepreneurs/corps de métier (45,6%), les coordinateurs de sécurité (42,2%), le service de délivrance des permis de bâtir (42,1%), les banques (39,7%), les promoteurs (34,3%) et les agents immobiliers (32,8%). Si les agents immobiliers restent toujours les mal-aimés du secteur, à en croire le Real Estate Trust Barometer, les promoteurs et entreprises de construction clé-sur-porte ne sont guère plus appréciés: «Près de 60% des Belges considèrent que le rapport qualité/prix des entreprises de construction clé-sur-porte/promoteurs immobiliers laisse à désirer. Ils sont 55 à 60% à estimer que ces entreprises ne respectent pas le budget, manquent de compétence, ne sont pas dignes de confiance et qu’elles donnent à leurs clients beaucoup de suivi et de paperasse. Pour plus de 6 Belges sur 10 ces entreprises utilisent des produits de qualité douteuse, offrent un mauvais service après-vente et ne respectent pas les délais. Toutes ces évaluations sont similaires à celles de l’enquête de 2017.»
 

Nous vous recommandons

Du gaz de mine à l’électricité verte: Luminus, partenaire énergétique de Gazonor Benelux

Du gaz de mine à l’électricité verte: Luminus, partenaire énergétique de Gazonor Benelux

Luminus assurera la maintenance de deux unités de cogénération sur le site de Gazonor à Anderlues et lui rachètera l’électricité verte issue de ces installations. Le premier site de[…]

Le “Model Predictive Control”, système de régulation prédictif de Kieback&Peter

Le “Model Predictive Control”, système de régulation prédictif de Kieback&Peter

Une cellule photovoltaïque belgo-néerlandaise bat un record de conversion

Une cellule photovoltaïque belgo-néerlandaise bat un record de conversion

Quand les batteries de voitures électriques deviennent «durables»

Quand les batteries de voitures électriques deviennent «durables»

Plus d'articles