Suivre La Chronique

Les Belges restent friands de l’immobilier espagnol malgré le coronavirus

Sujets relatifs :

, ,
Les Belges restent friands de l’immobilier espagnol malgré le coronavirus

© Azull

C’est le constat d’Azull, acteur majeur du marché belge de la vente de biens immobiliers espagnols. Ainsi, la demande pour un bien immobilier en Espagne est désormais supérieure de 20% à celle de 2019.

Les Belges ont toujours un grand amour pour le soleil d'Espagne. Même en 2020, plus de 3.000 Belges ont acheté une seconde résidence dans ce pays. Cela représente une nette diminution par rapport à 2019 (-17 %). Mais maintenant que les campagnes de vaccination démarrent tant en Belgique qu'en Espagne, la demande belge de logements espagnols atteint un pic plus important que jamais. Par exemple, Azull reçoit désormais 20 % de demandes en plus qu'avant l’épidémie.
 
«Depuis un peu moins d'un mois, nous constatons vraiment un “effet vaccin”. Et après l'annonce des nouveaux assouplissements le 14 avril dernier, rien ne semble arrêter les acheteurs intéressés par l'Espagne: nos lignes sont sans cesse occupées. Le fait que l'interdiction de voyager ait finalement été levée y est sans doute aussi pour quelque chose. Cela ne signifie pas que tout le monde va soudainement s'envoler pour l'Espagne cette semaine, il y a encore trop de zones rouges, mais il est clair que de nombreux Belges envisagent de partir en mai et juin prochains. Ce sera la ruée vers l’Espagne, c'est clair», déclare Marleen De Vijt, CEO d'Azull

Grandes maisons neuves à Alicante

Les Belges sont plus convaincus par les maisons neuves que par les propriétés anciennes. En effet, un logement sur trois acheté par les Belges en Espagne est une construction neuve. Pour les autres nationalités, ce n'est en moyenne qu'un sur cinq.
 
D'après les chiffres que les bureaux d'enregistrement espagnols viennent de publier, il apparaît qu'Alicante est particulièrement populaire auprès des Belges. Près de la moitié (45,7 %) des achats belges de 2020 sont effectués à Alicante. La province à laquelle appartient la
Costa del Sol, Malaga, arrive en deuxième position, avec environ un quart des achats (19,3 %). Murcie, la province où se trouve la Costa Calida, complète le trio de tête (7,1 %).
 
Enfin, les acheteurs étrangers conservent en moyenne leur «casa» espagnole pendant 15 ans et 9 mois. Les acheteurs de résidences secondaires ne considèrent donc manifestement pas leur achat comme une résidence secondaire temporaire à revendre rapidement. Il en va de même pour les Belges, observe Azull. C'est pourquoi ils n'optent plus pour les petites propriétés. Pas moins de 37 % des achats belges ont une superficie de plus de 100 mètres carrés, ce qui est très grand selon les normes espagnoles.
 

Nous vous recommandons

«Le Jules», nouvel immeuble résidentiel écologique près de l’OTAN

«Le Jules», nouvel immeuble résidentiel écologique près de l’OTAN

La commune d’Evere a approuvé le projet du promoteur immobilier Ciril qui vise la reconversion d’un immeuble de bureaux en un ensemble de 80 logements écologique. Ce projet comprendra donc 80 logements dont 13 studios,[…]

26/11/2021 | ImmoProjets
ImmoPass lance un outil de contrôle de la performance énergétique du bâtiment

ImmoPass lance un outil de contrôle de la performance énergétique du bâtiment

Home Invest Belgium acquiert son premier projet résidentiel aux Pays-Bas

Home Invest Belgium acquiert son premier projet résidentiel aux Pays-Bas

Près de dix Belges achètent chaque jour une seconde résidence en Espagne

Près de dix Belges achètent chaque jour une seconde résidence en Espagne

Plus d'articles