Suivre La Chronique

Les bois du Myanmar blacklisté

Sujets relatifs :

Les bois du Myanmar blacklisté

Le Myanmar regorge de forêts, lesquelles font l’objet de toutes les convoitises dans un pays gangrené par la corruption. C’est pourquoi, en dépit de la qualité de ces bois, ils ne peuvent pas être commercialisés en Europe. (© Elise on the way)

Fréquemment tancée par les instances européennes et les organisations environnementales pour le peu d’empressement que notre pays mettait à lutter contre les importations illégales de bois, la Belgique a récemment décidé de passer à l’offensive.

Première victime de cette nouvelle politique: le bois importé du Myanmar (ex-Birmanie) qui ne répond toujours pas aux exigences prévues dans le règlement européen relatif au commerce du bois (mieux connu sous l'appellation EUTR ou RBUE). Résultat: le SPF Santé se voit contraint d'empêcher la mise sur le marché belge de bois à risque en provenance de ce pays.

En mai 2017, Fedustria, la fédération belge de l’industrie textile, du bois et de l’ameublement, avait déjà envoyé, à la demande du SPF Santé, un communiqué de presse sur les risques et les défis majeurs liés au bois en provenance du Myanmar. Le SPF Santé avait aussi averti par courrier certains importateurs de teck birman. Bien que la situation à Myanmar évolue favorablement et que les autorités ont clairement montré leur volonté de changement via, notamment, un intérêt marqué pour s’inscrire dans Flegt («Forest Law Enforcement, Governance and Trade», un plan d’action de l'Union européenne relatif à l’application de la législation forestière et à la bonne gouvernance de la gestion des forêts et des échanges commerciaux internationaux de bois) et faire certifier ses forêts par le Pefc («Programme de reconnaissance des certifications forestières», une certification forestière privée qui promeut la gestion durable des forêts), il n’en reste pas moins compliqué pour les importateurs qui commercent du bois du Myanmar de réduire à un niveau négligeable le risque de tomber sur du bois illégal.

Le bois de toutes les convoitises

La situation qui prévaut au Myanmar est particulière puisque seule la Myanmar Timber Enterprise (MTE), une entreprise publique, est autorisée à mettre sur Ie marché du bois récolté. D'après la législation locale, il n'existe donc qu'une seule voie légale pour l'acquisition de bois à Myanmar.

Plusieurs sources indiquent néanmoins que la coupe illégale de bois au Myanmar est devenue un problème très répandu sous le régime militaire au cours de la dernière décennie: niveau élevé de corruption, coupe de bois sans autorisation, non-respect des conditions de coupe, dépassement du quota de coupe annuelle autorisée, absence de marquage correct, etc. Par ailleurs, le pays est toujours divisé par de nombreux conflits armés et la majeure partie du bois provient de régions qui ne sont pas ou très partiellement sous le contrôle de  l'autorité centrale.

Compte tenu de tous ces éléments, le risque de bois illégal en provenance de Myanmar est loin d’être négligeable.

Aucun bois en provenance du Myanmar commercialisé en Europe

Lors des inspections réalisées au début 2017, le SPF Santé a constaté que les mesures destinées à réduire les risques des importateurs étaient insuffisantes. Lors de nouveaux contrôles réalisés fin 2017-début 2018, il est ressorti que certains opérateurs avaient pris plusieurs mesures supplémentaires en vue de réduire les risques, mais qu’elles étaient encore insuffisantes.

Des constats similaires ont été posés dans les autres pays de l'UE tant et si bien que, jusqu'à présent, aucun bois en provenance du Myanmar conforme à l’EUTR n'a pu être mis sur le marché, dans aucun État membre.

Les autorités de Myanmar ont annoncé, lors du Flegt/Expert Group Meeting qui a eu lieu le 19 juin 2018 que des mesures supplémentaires allaient être prises en vue d'améliorer, d'une part, le système de gestion et la maintenance forestière et, d'autre part, la transparence et la crédibilité des chaînes d'approvisionnement.

Mais si nouveau système il y a, il ne sera en principe pas d'application pour le bois ayant déjà été coupé, lequel ne pourra donc pas être importé en Europe.

Nous vous recommandons

Filière bois: état des lieux

Filière bois: état des lieux

Légère progression de la surface forestière wallonne, érosion de l’emploi salarié, bonne tenue de la construction bois, diminution des volumes vendus en forêt publique... Tous les deux ans, l’Office économique wallon du bois[…]

07/08/2019 | MatériauxBelgique
Première belge avec la maison «Air & Lumière»

Première belge avec la maison «Air & Lumière»

Construire en bois sans colles et sans métaux

Construire en bois sans colles et sans métaux

La filière bois en demi-teintes

La filière bois en demi-teintes

Plus d'articles