Suivre La Chronique

Les caristes victimes de 15% d’accidents en moins

Les caristes victimes de 15% d’accidents en moins

Les chiffres de Fedris, l’agence fédérale des risques professionnelles, montrent que le nombre d’accidents de caristes a diminué de 15 % par rapport à 2019, malgré le doublement du nombre de boutiques en ligne. « Cependant, il y a encore une marge d’amélioration », déclare Kurt Boudt, directeur marketing chez B-Close, distributeur majeur de chariots-élévateurs de marque A.

Depuis 2019, le nombre de boutiques en ligne a doublé, selon les chiffres de la ministre flamande de l’Économie Hilde Crevits (CD&V) publiés le mois dernier. De plus en plus de commandes sont passées en ligne, et le secteur de la logistique, dont les caristes font partie, est de plus en plus sollicité pour faire fonctionner l’économie en ligne. Cela a donc tendance à accroitre le risque d’accidents.

Sécurité accrue dans le secteur de la logistique 

Le dernier rapport annuel de Fedris (l’Agence fédérale des risques professionnels) montre que des progrès ont été réalisés en matière de sécurité dans le secteur de la logistique. En 2020, on a dénombré 1.256 accidents impliquant des chariots élévateurs et d’autres équipements mobiles, soit une baisse de 15% par rapport à l’année précédente. Cette baisse du nombre d’accidents est la première enregistrée depuis 2015. «Ces dernières années, nous avons consacré beaucoup d’efforts à la sensibilisation à la sécurité. Le métier du cariste est dangereux, mais il existe de nombreuses façons de limiter les risques», explique Kurt Boudt, directeur marketing chez B-Close.  Cependant, compte tenu des nombreuses entreprises et boutiques qui ont mis la clé sous la porte en 2020, les ventes en ligne ont le vent en poupe. Dans certains secteurs, cette évolution a entraîné une augmentation de la charge de travail des caristes, ainsi qu’un risque accru d’accidents. La campagne de sensibilisation organisée par le secteur a d’ailleurs démontré toute son utilité, étant donné que le nombre d’accidents du travail a diminué malgré l’augmentation des risques. 

La campagne de sensibilisation se poursuit 

Dès lors, le secteur annonce la poursuite de cette campagne de sensibilisation. Les accidents impliquant des chariots élévateurs sont rarement sans conséquence. Par exemple, 57,48 % des caristes ayant eu un accident du travail en 2020 ont été temporairement en incapacité de travail, et pour 12,10 % d’entre eux, l’accident a eu un impact permanent. Le secteur «Entreposage et services auxiliaires des transports», qui comprend la profession de cariste, reste en 2020 au 9e rang des secteurs où les accidents du travail sont les plus graves. «La poursuite des efforts pour accroître la sécurité dans notre secteur reste donc l’une de nos priorités. C’est pourquoi nous souhaitons attirer davantage l’attention sur ce besoin à l’occasion de la Journée du Cariste. Ainsi, la tendance à la baisse qui a débuté en 2020 se poursuivra, espérons-le, dans les années à venir», conclut Kurt Boudt. 
 

Nous vous recommandons

Les accidents du travail dans la construction en très net recul

Les accidents du travail dans la construction en très net recul

Une analyse de la Confédération Construction basée sur les chiffres de Fedris, l’agence fédérale des risques professionnels, révèle que le nombre d'accidents du travail avec au moins un[…]

La «Noise Camera», une caméra «antibruit d’échappement»

La «Noise Camera», une caméra «antibruit d’échappement»

Le Palais de Justice de Bruxelles renforce sa sécurité

Le Palais de Justice de Bruxelles renforce sa sécurité

La sécurité au travail bientôt reconnue comme un droit fondamental?

La sécurité au travail bientôt reconnue comme un droit fondamental?

Plus d'articles