Suivre La Chronique

Les dépenses de R&D dans l'UE en hausse de 2,07% du PIB grâce aux entreprises

Sujets relatifs :

, ,
Les dépenses de R&D dans l'UE en hausse de 2,07% du PIB grâce aux entreprises

Alors que la stratégie Europe 2020 prévoit de porter à 3% du Pib les investissements R&D dans l'UE, la Belgique, avec 2,58%, n’en est pas très loin.

En 2017, les Etats membres de l'Union européenne ont dépensé ensemble près de 320 milliards d'euros au titre de la recherche et développement. L'intensité de R&D, c’est-à-dire les dépenses de R&D en pourcentage du PIB, s’est ainsi établie à 2,07% contre 2,04% en 2016. Dix ans auparavant, l'intensité de R&D ne s'établissait qu’à 1,77%.

Par rapport à d'autres grandes économies du monde, l'intensité de R&D dans l’UE était beaucoup plus faible qu’en Corée du Sud (4,22% en 2015), qu'au Japon (3,28%) et qu'aux Etats-Unis (2,76%), tandis qu'elle se situait à peu près au même niveau qu'en Chine (2,06%) et qu'elle était bien plus élevée qu'en Russie (1,1%) et qu'en Turquie (0,96%).
Or, la R&D est un puissant moteur d'innovation et la dépense en la matière ainsi que son intensité sont deux des indicateurs clés pour évaluer les ressources affectées au développement de la technologie à travers le monde.
C’est pourquoi l’un des objectifs majeurs de la stratégie Europe 2020 prévoit de porter à 3% du Pib les investissements R&D d'ici 2020 dans l'UE.

La Belgique tient joliment son rang

En 2017, les intensités de R&D les plus élevées ont été enregistrées en Suède (3,33%) et en Autriche (3,16%), suivies du Danemark (3,06%) et de l’Allemagne (3,02%), chacun affichant des dépenses de R&D supérieures à 3% du PIB. Derrière ce quatuor germano-scandinave, d’autres pays tirent honorablement leur épingle du jeu. C’est le cas de la Finlande (2,76%), de la Belgique (2,58%) et de la France (2,25% en 2016). A l'extrême opposé, l'intensité de R&D était largement inférieure à 1% du Pib en Roumanie (0,5%), Lettonie (0,51%), Malte (0,55%) et Chypre (0,56%).
Sur les dix dernières années, l'intensité de R&D a progressé dans 21 des 28 Etats membres. Les plus fortes hausses ont été relevées en Autriche (de 2,42% à 3,16%)… et en Belgique (de 1,84% en 2007 à 2,58% en 2017).

Les entreprises tirent les investissements en R&D vers le haut

Le secteur des entreprises reste le premier secteur dans lequel les dépenses de R&D ont été réalisées, avec 66% de l’ensemble des dépenses de R&D en 2017, suivi du secteur de l'enseignement supérieur (22%), du secteur des administrations publiques (11%) et de celui des organisations privées à but non lucratif (1%).
Les taux les plus élevés de dépenses de R&D effectuées dans le secteur des entreprises en 2017 ont été observés en Slovénie (75%), en Hongrie (73%), en Irlande et en Suède (71% chacune), en Bulgarie et en Autriche (70% chacune), mais la Belgique n’est pas très loin avec 68% des dépenses de R&D.




 

Nous vous recommandons

En Belgique, les délais de paiement des factures B2B s’allongent

En Belgique, les délais de paiement des factures B2B s’allongent

Il ressort d’une étude de l’assureur-crédit Atradius que 30% de la valeur totale des factures B2B belges restent impayées à l’échéance. Et on ne parle malheureusement pas d’un[…]

25/11/2019 | PaiementsFactures
La suppression du woonbonus entraîne un rush sur l’immobilier en Région flamande

La suppression du woonbonus entraîne un rush sur l’immobilier en Région flamande

Walterre suit les terres à la trace

Walterre suit les terres à la trace

Marchés publics, Pme et pouvoirs adjudicateurs: de la friture sur la ligne

Marchés publics, Pme et pouvoirs adjudicateurs: de la friture sur la ligne

Plus d'articles