Suivre La Chronique

Les dépenses de R&D dans l'UE en hausse de 2,07% du PIB grâce aux entreprises

Sujets relatifs :

, ,
Les dépenses de R&D dans l'UE en hausse de 2,07% du PIB grâce aux entreprises

Alors que la stratégie Europe 2020 prévoit de porter à 3% du Pib les investissements R&D dans l'UE, la Belgique, avec 2,58%, n’en est pas très loin.

En 2017, les Etats membres de l'Union européenne ont dépensé ensemble près de 320 milliards d'euros au titre de la recherche et développement. L'intensité de R&D, c’est-à-dire les dépenses de R&D en pourcentage du PIB, s’est ainsi établie à 2,07% contre 2,04% en 2016. Dix ans auparavant, l'intensité de R&D ne s'établissait qu’à 1,77%.

Par rapport à d'autres grandes économies du monde, l'intensité de R&D dans l’UE était beaucoup plus faible qu’en Corée du Sud (4,22% en 2015), qu'au Japon (3,28%) et qu'aux Etats-Unis (2,76%), tandis qu'elle se situait à peu près au même niveau qu'en Chine (2,06%) et qu'elle était bien plus élevée qu'en Russie (1,1%) et qu'en Turquie (0,96%).
Or, la R&D est un puissant moteur d'innovation et la dépense en la matière ainsi que son intensité sont deux des indicateurs clés pour évaluer les ressources affectées au développement de la technologie à travers le monde.
C’est pourquoi l’un des objectifs majeurs de la stratégie Europe 2020 prévoit de porter à 3% du Pib les investissements R&D d'ici 2020 dans l'UE.

La Belgique tient joliment son rang

En 2017, les intensités de R&D les plus élevées ont été enregistrées en Suède (3,33%) et en Autriche (3,16%), suivies du Danemark (3,06%) et de l’Allemagne (3,02%), chacun affichant des dépenses de R&D supérieures à 3% du PIB. Derrière ce quatuor germano-scandinave, d’autres pays tirent honorablement leur épingle du jeu. C’est le cas de la Finlande (2,76%), de la Belgique (2,58%) et de la France (2,25% en 2016). A l'extrême opposé, l'intensité de R&D était largement inférieure à 1% du Pib en Roumanie (0,5%), Lettonie (0,51%), Malte (0,55%) et Chypre (0,56%).
Sur les dix dernières années, l'intensité de R&D a progressé dans 21 des 28 Etats membres. Les plus fortes hausses ont été relevées en Autriche (de 2,42% à 3,16%)… et en Belgique (de 1,84% en 2007 à 2,58% en 2017).

Les entreprises tirent les investissements en R&D vers le haut

Le secteur des entreprises reste le premier secteur dans lequel les dépenses de R&D ont été réalisées, avec 66% de l’ensemble des dépenses de R&D en 2017, suivi du secteur de l'enseignement supérieur (22%), du secteur des administrations publiques (11%) et de celui des organisations privées à but non lucratif (1%).
Les taux les plus élevés de dépenses de R&D effectuées dans le secteur des entreprises en 2017 ont été observés en Slovénie (75%), en Hongrie (73%), en Irlande et en Suède (71% chacune), en Bulgarie et en Autriche (70% chacune), mais la Belgique n’est pas très loin avec 68% des dépenses de R&D.




 

Nous vous recommandons

La suppression du woonbonus entraîne un rush sur l’immobilier en Région flamande

La suppression du woonbonus entraîne un rush sur l’immobilier en Région flamande

Le woonbonus sera supprimé le 1er janvier 2020 en Région flamande. Cela pousse donc les ménages à se ruer sur les biens immobiliers du nord du pays. Cet avantage fiscal a été supprimé le 1er[…]

11/10/2019 | FlandreImmo
Walterre suit les terres à la trace

Walterre suit les terres à la trace

Marchés publics, Pme et pouvoirs adjudicateurs: de la friture sur la ligne

Marchés publics, Pme et pouvoirs adjudicateurs: de la friture sur la ligne

Emprunts hypothécaires : le CERS réclame de la prudence aux banques belges

Emprunts hypothécaires : le CERS réclame de la prudence aux banques belges

Plus d'articles