Suivre La Chronique

Les drones dans le flou

Sujets relatifs :

, ,
Les drones dans le flou

L'année dernière, 815 drones professionnels ont été enregistrés, selon les chiffres du ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot. D’autres chiffres, fournis par un bureau d’études, estimaient le nombre de drones présents sur le marché belge à près de 100.000 l'an dernier.

Le fait est que dans notre pays, les drones récréatifs ne peuvent peser plus de 1 kg ni survoler les terrains privés à plus de 10 m de hauteur. Il s’agit d’une des réglementations les plus strictes d'Europe. Or, les chiffres font apparaître que sur l'ensemble des drones vendus chez nous, à peine 0,9% seraient utilisés à des fins professionnelles. Difficile à croire pour certains qui estiment que la réglementation stricte a entraîné l'apparition de nombreux drones volant illégalement.

 

1.165 signalements

Ainsi, pour voler à moins de 50 m de bâtiments ou d’obstacles (vols de classe 1), par exemple pour effectuer des inspections, il faut signaler chaque vol. Or, avec 1.165 signalements et 192 pilotes formés, chaque pilote ne totaliserait en moyenne que 6 vols de classe 1. De deux choses l'une: soit le secteur est quasi inexistant, soit on cherche à passer par d'autres voies.

 

En attendant les règles européennes

Par ailleurs, la Direction générale du Transport aérien (Dgta) a reçu 18 signalements d'incidents liés à des drones l’an dernier et 14 infractions aux règles en matière de drones ont également été constatées. Bref, il semble qu’après douze mois, une évaluation de l'arrêté royal relatif aux drones s'impose à moins d’attendre les nouvelles règles européennes sur les drones, actuellement en cours de préparation.

Nous vous recommandons

La Confédération Construction demande l'ouverture des showrooms pour 2 personnes sur rendez-vous

La Confédération Construction demande l'ouverture des showrooms pour 2 personnes sur rendez-vous

Le Comité de concertation a répondu à l’appel de la Confédération Construction les showrooms des constructeurs clé-sur-porte et de quelques entreprises de finition (peinture, électriciens,[…]

Un consortium comprenant DEME remporte le contrat de Port Hub de Ravenne

Un consortium comprenant DEME remporte le contrat de Port Hub de Ravenne

Le groupe Katoen Natie va transformer la Tour KBC en centre culturel

Le groupe Katoen Natie va transformer la Tour KBC en centre culturel

«Le temps où les entrepreneurs pouvaient vendre n'importe quoi, c’est fini»

«Le temps où les entrepreneurs pouvaient vendre n'importe quoi, c’est fini»

Plus d'articles