Suivre La Chronique

Les galeries funéraires: un patrimoine de niche à préserver

Sujets relatifs :

,
Les galeries funéraires:  un patrimoine de niche à préserver

Les galeries funéraires avant et après leur restauration: une conservation qui valorise le passage du temps. (© Georges De Kinder)

La restauration de galeries funéraires n'est sans doute pas un chantier banal vu le type de patrimoine et le contexte dans lequel il faut œuvrer. Ce n'est cependant pas une raison pour le négliger, les lieux n'incitant déjà pas, par essence, à la joie.

La commune de Molenbeek a donc chargé le bureau bruxellois Origin Architecture & Engineering de la restauration des galeries funéraires de son cimetière communal.

La construction de galeries funéraires est assez inhabituelle en Europe du Nord. Bruxelles fait néanmoins exception au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Les galeries néoclassiques du cimetière de Molenbeek en témoignent. Leur construction s'explique à la fois par des raisons hygiéniques, économiques (il est possible de multiplier les concessions grâce à la superposition des niches) et démographiques car il convient de faire face à la croissance de la population de la capitale. La valeur socio-culturelle de ce monument justifie donc sa préservation.

Un cachet en harmonie avec l'esthétique des lieux

Construites à partir de 1880, soit 16 ans après l'inauguration du cimetière, les galeries ont été régulièrement agrandies au cours des 35 années suivantes. La partie la plus ancienne du monument, la galerie principale, est longue de 73 m et à moitié enterrée.

Une rotonde monumentale, s'ouvrant à droite et à gauche sur deux galeries à colonnades couvertes, date du début du XXe siècle.

'Donner un futur à la richesse du passé.'

L'intervention du bureau Origin a ceci de particulier qu'elle n'a pas cherché à remettre véritablement à neuf les galeries endommagées, mais a privilégié une conservation qui valorise le passage du temps. Une approche parfaitement idoine dans un cimetière. Il n'a donc pas été question d'effacer la patine recouvrant les galeries qui, à l'origine, devaient présenter un aspect nettement plus contrasté dans ses teintes, brillances et textures. L'épreuve du temps a conféré à l'ensemble une patine et un cachet en harmonie avec l'esthétique des lieux. Dès lors, seules quelques plaques funéraires, fortement dégradées, ont été reconstituées à l'identique avec du marbre de Carrare.

En outre, la galerie principale a été recouverte d'une nouvelle verrière afin de protéger le bâtiment. En l'absence de données suffisantes sur la verrière d'origine, le choix s'est porté sur une verrière contemporaine en acier.

Quant à la finition du monument en enduit couleur pierre de France, elle masque la structure de l'édifice, construit principalement en béton. Cette structure ayant subi une forte érosion en raison de l'absence d'étanchéité, certaines dalles de toiture des galeries ont été recoulées tandis que la structure de la coupole a été renforcée afin de pouvoir supporter durablement le couronnement du bâtiment.

Avec son équipe pluridisciplinaire de 29 spécialistes (architectes, ingénieurs, historien, restaurateur,'), Origin Architecture & Engineering entend donner un futur à la richesse du passé en adoptant une démarche respectueuse du patrimoine dont il a la charge. Le bureau prend en charge toutes les études et le suivi de la restauration, la rénovation et la reconversion d'un monument. Un savoir-faire affiné depuis sa création en 2001. A telle enseigne que grâce à leurs connaissances de pointe, plusieurs collaborateurs d'Origin enseignent dans des universités belges (Ulb, Ucl, Vub, UGent et Université d'Anvers).

Nous vous recommandons

Vous aimez Bruxelles et l’architecture? Alors exprimez-vous

Vous aimez Bruxelles et l’architecture? Alors exprimez-vous

A l’occasion de la première édition des Journées de l’Architecture, la Région bruxelloise, via Urban.brussels, souhaite mettre en avant la scène architecturale bruxelloise actuelle.[…]

Nouveau «visualiseur» de carreaux 3D chez Mosa

Nouveau «visualiseur» de carreaux 3D chez Mosa

Les Bruxellois plébiscitent leur patrimoine

Les Bruxellois plébiscitent leur patrimoine

Un projet alternatif pour réinventer le boulevard de Waterloo et l’avenue de la Toison d’Or

Un projet alternatif pour réinventer le boulevard de Waterloo et l’avenue de la Toison d’Or

Plus d'articles