Suivre La Chronique

Les jeunes candidats acheteurs n'ont pas le budget pour des rénovations énergétiques

Sujets relatifs :

, ,
Les jeunes candidats acheteurs n'ont pas le budget pour des rénovations énergétiques

© Andrey Popov/Shutterstock

C’est le constat d’hypotheek.winkel, bureau-conseil qui compare les crédits hypothécaires. Les critères imposés par la BNB pour les primo-acquérants rendent difficile la rénovation énergétique. Et lorsque ceux-ci ont le budget, ils tendent à se concentrer sur des rénovations pour améliorer le confort de leur habitation plutôt que sur les rénovations énergétiques. 

Depuis le 1er janvier 2020, La Banque Nationale Belge (BNB) impose que seul un tiers des primo-accédants ait une quotité supérieure à 90 %. Et à partir du 1er juillet, l’intégration d'un certificat PEB dans chaque dossier de crédit sera également une obligation. 
 
Et à l’heure actuelle, 97 % des logements belges ne répondent pas à l’objectif à long terme en matière d’exigences PEB. Pourtant, rares sont les primo-acquéreurs ayant encore le budget suffisant pour effectuer des rénovations énergétiques de leur nouvelle habitation. «Vu la hausse des prix de l’immobilier et les critères imposés par la BNB, les jeunes doivent épuiser une grande partie de leurs économies pour acquérir un premier logement familial. Et ce, sur un marché «légèrement» en surchauffe. Alors, où trouveront-ils l’argent pour rendre leur logement écoénergétique ? Ce constat va à l’encontre de l’objectif du gouvernement flamand. Par ailleurs, le prêt sans intérêt de la Flandre entre dans le champ d’application de cette quotité de 90 %. Si vous voulez effectuer une rénovation énergétique, vous devez donc financer au moins 10 % de plus avec vos propres fonds pour atteindre ces 90 % et vous devez également payer la TVA de votre poche», avertit David Geerts, PDG de hypotheek.winkel.

D’une pierre deux coups

Selon hypotheek.winkel, les deux objectifs sont opposés et la solution résiderait dans un système de quotité plus souple lorsque le demandeur de crédit présente des plans de rénovation écoénergétique du logement.
 
«De cette façon, nous faisons d’une pierre deux coups: les logements écoénergétiques conservent non seulement une plus grande partie de leur valeur, ce qui est une bonne nouvelle pour les banques et la BNB, mais nous encourageons également l’élaboration d’un plan de rénovation écoénergétique. Par conséquent, tout miser sur une quotité moindre afin de réduire le risque pour les banques ne nous semble pas une solution durable. Plus les maisons seront écologiques, plus les banques disposeront de sécurité à long terme», poursuit David Geerts.
 
Hypotheek.winkel considère qu’il est donc important de travailler de manière préventive. Il faut conseiller, stimuler et guider autant que possible le candidat-acheteur dès maintenant. De cette façon, l’acheteur ne rencontrera pas de problème par la suite et la valeur de la maison est assurée.
 

Nous vous recommandons

Quatuor, nouvel immeuble d’affaires bruxellois signé Befimmo et Besix

Quatuor, nouvel immeuble d’affaires bruxellois signé Befimmo et Besix

Situé dans le Quartier Nord, l’ensemble comprend quatre bâtiments reliés les uns aux autres par un jardin intérieur et offre 60.000 m² d’environnements de travail. Le projet a été[…]

06/09/2021 | ImmoBesix
Les simulations en ligne de prêt hypothécaire ont le vent en poupe

Les simulations en ligne de prêt hypothécaire ont le vent en poupe

Le projet immobilier de la Rue des Carmes à Namur passe à la vitesse supérieure

Le projet immobilier de la Rue des Carmes à Namur passe à la vitesse supérieure

L’immobilier côtier explose

L’immobilier côtier explose

Plus d'articles