Suivre La Chronique

Les pouvoirs locaux encouragés à rouler plus «vert»

Sujets relatifs :

Les pouvoirs locaux encouragés à rouler plus «vert»

Les communes doivent remplacer progressivement leur flotte par des véhicules à faibles émissions, que ce soit des véhicules électriques ou au Cng.

La ministre des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue, lance un appel à projets à destination des communes, Cpas et régies communales autonomes. Objectif: les inscrire pleinement dans la stratégie climatique de la Wallonie.

On le sait, le transport est responsable de 25% des émissions de gaz à effet de serre en Wallonie. Entre 1990 et 2016, c’est d’ailleurs l’un des seuls secteurs à avoir augmenté ses émissions. Dans cette optique, les objectifs européens imposent une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% d’ici 2020 et de 40% à l’horizon 2030.

«Les pouvoirs publics, dont les pouvoirs locaux, doivent montrer l’exemple», assure la ministre Valérie De Bue. «Il est primordial de les encourager à remplacer progressivement leur flotte par des véhicules à faibles émissions, que ce soit des véhicules électriques ou au Cng.»

Ajoutons à cela qu’en 2025, 20% des nouvelles immatriculations devront, conformément au Pacte énergétique, être des véhicules zéro émission.

C’est pourquoi la ministre lance un appel à projets visant le verdissement des flottes de véhicules des pouvoirs locaux.
Une enveloppe d’1,5 million d’euros a donc été dégagée afin d’encourager les pouvoirs locaux à:

  • développer une stratégie de gestion de leurs véhicules que ce soit en termes de verdissement, de partage ou d’utilisation;
  • acquérir des véhicules 100%, hybrides électricité-essence ou hybrides Cng-essence pour les moins de 3,5 tonnes et des véhicules Euro VI pour les plus de 3,5 tonnes;
  • investir dans des équipements (bornes de rechargement et panneaux photovoltaïques pour alimenter ces bornes).

Remplacer les effets d’aubaine par une politique structurelle de gestion de flotte

Le mécanisme précédent, à savoir l’octroi de subsides accordés dans le cadre du suivi de la COP21, générait des effets d’aubaine. Avec cet appel à projets, la ministre entend pousser les communes à développer une stratégie de gestion de leur flotte de véhicules répondant aux objectifs climatiques.

L’appel à projets actuel se veut aussi plus ambitieux. Les projets retenus seront cotés non seulement sur le type de véhicules, mais aussi sur leur originalité et leur ambition. Les projets sélectionnés pourront être financés à hauteur de 60% contre 20% sous l’ancien système.
A noter qu’en trois ans, entre 2016 et 2018, 265 véhicules «verts» ont été subventionnés par la Région, dont 186 véhicules de moins de 3,5 tonnes, pour un montant total de 2,68 millions d’euros.

Nous vous recommandons

Les dernières jackets rejoignent le parc éolien offshore de Moray Est

Les dernières jackets rejoignent le parc éolien offshore de Moray Est

Les dernières jackets du parc éolien offshore Moray East de 950 MW ont été chargées sur le navire-grue chez Rig Metals LLC (partie de Lamprell) à Dubaï, en vue de leur voyage vers l’Europe,[…]

22/09/2020 | EnergieEnvironnement
25% d’émissions de CO2 en moins grâce au nouveau four à briques durable de Vandersanden

25% d’émissions de CO2 en moins grâce au nouveau four à briques durable de Vandersanden

Elia Group annonce son rapport financier semestriel 2020

Elia Group annonce son rapport financier semestriel 2020

Pose du premier jacket du plus grand parc éolien offshore d’Écosse

Pose du premier jacket du plus grand parc éolien offshore d’Écosse

Plus d'articles