Suivre La Chronique

Le prix des appartements belges augmente fortement

Sujets relatifs :

, ,
Le prix des appartements belges augmente fortement

© Images Money

C’est ce qu’indique Statbel, qui publie les chiffres de l’immobilier pour l’ensemble de l’année 2020. On y apprend également que les prix médians des maisons de type fermé ou demi-fermé se sont stabilisés, et que le Covid-19 n’a eu qu’un impact relatif sur le nombre de transactions immobilières.

En Belgique, le prix médian d’une maison de type fermé ou demi-fermé s'élevait à 216.500 euros pour l’ensemble de l'année 2020. Cela ne représente qu’une faible augmentation de 0,7% par rapport à 2019. Le prix d’une maison de type ouvert a quant à lui augmenté de 5%, pour arriver à un prix médian de 315.000 euros. Les appartements ont, pour la première fois, franchi le cap des 200.000 euros pour atteindre un prix médian de 204.000 euros (+7,4%).

Nette différence de prix entre les Régions

La Région de Bruxelles-Capitale était la plus chère pour tous les types de logements.  Les maisons de type fermé ou demi-fermé y coûtaient 435.000 euros et ont augmenté de 35.000 euros (+8,8%).  Les maisons de type ouvert y coûtaient 960.000 euros et ont augmenté de 11%.  Le prix médian des appartements a augmenté pour atteindre 228.000 euros, ce qui représente une hausse de 8,6%:
 
La Région wallonne était la région la moins chère. En 2020, avec un prix médian de 155.000 euros, les maisons de type fermé et demi-fermé ont connu une hausse de prix de 7.000 euros (+4,7%) par rapport à 2019. Le prix médian des maisons de type ouvert a progressé en Wallonie de 5,8% pour atteindre 254.000 euros.  Avec un surcoût de 7.000 euros, les appartements sont devenus 4,7% plus chers et coûtaient 155.000 euros, soit autant qu’une maison de type fermé ou demi-fermé:
 
Entre les deux se situe la Région flamande. Les maisons de type fermé ou demi-fermé y coûtent 249.000 euros, soit une hausse de 9.000 euros (+3,8%) par rapport à 2019.  Les maisons de type ouvert (349.000 euros) ont connu une hausse de prix de 5,8% par rapport à l’année précédente. Les appartements ont coûté 210.000 euros et sont ainsi 15.000 euros plus chers (+7,7%).

Impact du bonus logement et du Covid-19

A l’annonce de la suppression du woonbonus (bonus-logement flamand), le marché immobilier flamand a connu un boom. Avec comme conséquence logique une forte baisse du nombre de transactions pendant le premier trimestre de 2020.  À partir du deuxième trimestre de 2020, on observe un redressement du nombre de transactions en Région flamande.
 
L’impact du Covid-19 est moindre. En effet, Le nombre de compromis conclus a connu une forte baisse pendant les mois d'avril et de mai en raison des mesures prises, dont l’effet s’est fait ressentir 3 à 4 mois plus tard dans le nombre d'actes enregistrés:  en juillet et août notamment, le nombre de transactions était sensiblement inférieur.  Mais cela a été compensé par un nombre de transactions particulièrement élevé au quatrième trimestre.
 

Nous vous recommandons

Nouveau record du nombre d’agents immobiliers en Belgique

Nouveau record du nombre d’agents immobiliers en Belgique

Le dernier rapport annuel de l’Institut professionnel des agents immobiliers (IPI) répertorie 10.950 agents immobiliers agréés en Belgique, soit près de 200 de plus qu’en 2020. L’IPI[…]

11/05/2022 | Emploi
Les prix de l’immobilier ont explosé en 2021

Les prix de l’immobilier ont explosé en 2021

La Fednot annonce la numérisation de son baromètre immobilier

La Fednot annonce la numérisation de son baromètre immobilier

Le projet StarCity à Haren attribué à Immo Louis de Waele

Le projet StarCity à Haren attribué à Immo Louis de Waele

Plus d'articles