Suivre La Chronique

Evénement

Les Publica Awards célèbrent les projets publics

Les Publica Awards célèbrent les projets publics

Du presbytère à la bibliothèque à Pont-à-Celles (Awards de bronze)

© Beatrice Cozier

Lors de leurs délibérations, les jurys des Publica Awards 2019 ont eu fort à faire et ont dû batailler ferme pour s’accorder sur les lauréats tant le niveau des candidatures est monté en puissance, en nombre et en qualité. Preuve que cette 4e édition gagne en reconnaissance dans le petit monde belge des marchés publics et, dans la foulée, de la construction, La Chronique et sa consœur la Bouwkroniek étant associées à ce rendez-vous annuel. Preuve aussi que les projets des administrations, de tous niveaux et des trois Régions, méritent un coup de projecteur et promettent de belles découvertes.

Entre coups de cœur, évaluations objectives et analyse scientifique, le palmarès est pour le moins alléchant dans les 5 catégories en lice. La présence de plus de 200 convives à la soirée festive au cours de laquelle ont été remis ces Awards le confirme. Classement.

Catégorie Corporate Responsibility
Or: mise en place d’incitants (nudging) envers les clients d’un supermarché en vue d’adopter un comportement plus durable dans le domaine alimentaire (par le Gouvernement flamand, Département Environnement – l’Université de Gand - Colruyt).
Argent: Projet «Ensemble, faisons barrage» visant à aider les personnes âgées à lutter contre les escroqueries via les nouvelles technologies (par la Zone de Police Entre-Sambre-et-Meuse).
Bronze: gestion plus durable de l’énergie et des déchets de l’Onva à l’occasion de sa réinstallation dans le bâtiment «Chambon» (par l’Office National des Vacances Annuelles – Onva).

Catégorie Heritage & Architecture
Or ex aequo: restauration du Musée royal de l’Afrique centrale à Tervuren (par le Musée royal lui-même) et restauration et extension du centre culturel De Maan à Malines (par la Ville de Malines).
Bronze: restauration et réaffectation d’un presbytère en bibliothèque par la commune de Pont-à-Celles.
Mention spéciale: la restauration d’un jardin de rocailles dans le domaine provincial de Huizingen (par la Province du Brabant flamand).

Catégorie Mobility, Urban Development & Infrastructure
Or: reconfiguration de l’îlot Fontainas (par la Ville de Bruxelles et B612 Associates).
Argent: Utopia, nouveau bâtiment abritant la bibliothèque communale et l’académie des arts de la scène (par la Ville d’Alost).
Bronze: Nederschelde 2.0, travaux de rénovation des quais et autres visant à redonner sa place à l’eau à Gand (par Vlaamse Waterweg).
Mention spéciale: «Fietsen door de bomen», piste cyclable dans les bois par Tourisme Limburg.

Catégorie Safety & Security
Or: politique d’intégration de la sécurité et de l’hospitalité pour et par la Zone de Police d’Anvers.
Argent: gestion des risques et coordination des actions par le centre de crise du Spf Intérieur dans le cadre du CBRNe (par le centre de crise du SPF Intérieur).
Bronze: «Shield Antwerpen», plateforme digitale de communication et d’échange de données entre la police et le secteur privé (par la Zone de Police d’Anvers).

Catégorie Technology
Or: banque de données détaillée accessible au public des produits et services de Puurs-Sint-Amands (par la commune).
Argent: détecteur de désinformation Faky (par la Rtbf et Vox Teneo).
Bronze: le Plan Lumières 4.0 du réseau autoroutier wallon (par le SPW Mobilité et Infrastructures et la Sofico).

Détails

Nous avons choisi de revenir sur deux lauréats de la catégorie Heritage & Architecture.

Du presbytère à la bibliothèque à Pont-à-Celles (Awards de bronze)

La restauration et la réaffectation du presbytère de Pont-à-Celles en bibliothèque communale sont exemplaires à plus d’un titre.  Architectural et patrimonial d’abord puisqu’elles sauvegardent un bâtiment du XVIIIe siècle classé en l’intégrant parfaitement dans son environnement bâti au centre de la commune et social ensuite en le rendant accessible à toute la population et en favorisant les échanges intergénérationnels par une série d’animations et services.

La réalisation du projet s’est déroulée en plusieurs phases en fonction des priorités: consolidation structurelle d’abord, enveloppe extérieure du bâtiment ensuite et rénovation intérieure enfin. Si la mise en œuvre du projet a réservé quelques mauvaises surprises (mauvais état de nombreux éléments structurels en bois, des briques de terre cuite de la façade principale, etc.), elle a aussi ménagé une belle découverte avec une fresque du XVIIIe siècle dissimulée sous 6 couches de peinture et mise à nu à l’occasion du travail minutieux de restauration des moulures en stuc. La fresque a ensuite été restaurée et orne désormais une salle de lecture. On citera aussi l’usage de matériaux appropriés: planchers, charpentes, boiseries diverses en chêne, pierre bleue du Hainaut pour le dallage et l’encadrement des baies, enduits, badigeons, mortiers et plafonnages à la chaux et bon nombre d’autres savoir-faire artisanaux.
Depuis son ouverture en avril dernier, la bibliothèque a attiré quelque 150 nouveaux inscrits. Comme quoi, la restauration d’un patrimoine classé en assure à la fois sa pérennité et son adéquation avec son environnement actuel.

(Pouvoir adjudicateur: commune de Pont-à-Celles, entreprises générales Laurent et Lixon, architectes Bernard Soumoy et Philippe Pieters (Atelier DREA2M), appui technique du Cstc, etc).

Restauration et extension du centre culturel De Maan à Malines (Awards d’Or, ex æquo avec la restauration du Musée royal de l’Afrique centrale à Tervuren).

Le centre De Maan démontre avec brio que le dialogue entre l’architecture contemporaine et l’architecture historique peut déboucher sur une véritable symbiose. Cette ancienne chapelle et hospice pour les pauvres du XIIIe siècle au centre de Malines a connu plusieurs affectations au cours de son histoire, mais joue un rôle de pôle culturel depuis la fin des années 1960: théâtre (de marionnettes notamment), atelier, résidence d’artistes dans le grenier restauré, expositions, poésie et autres formes artistiques.

L’ancien bâti a été complété par une annexe totalement contemporaine sous la forme d’un volume «doré» (cuivre + un soupçon d’aluminium) visant à produire une différence visuelle et physique marquée entre les bâtiments, à réorganiser les circulations des différents publics, à créer des espaces aux identités propres ainsi que des vues ouvertes dans et à l’extérieur de l’ensemble.
(Ville de Malines, Import.Export Architecture et Architecten Beeck & Hermans, Eiffage Benelux pour la partie contemporaine, Building N.V. pour la restauration de l’ancienne chapelle).

 
(Infos et détails sur www.publica-brussels.com)
 

Nous vous recommandons

Appel à candidatures pour les Belgian Building Awards 2020

Appel à candidatures pour les Belgian Building Awards 2020

Le 3 mars 2020, les Belgian Building Awards seront à nouveaux décernés à l'occasion du Salon Batibouw. Cet évènement récompense les réalisations d’architectes, maîtres[…]

20/08/2019 | BatibouwConstruction
Candidats belges aux Awards de l’Innovation au Mondial du Bâtiment

Candidats belges aux Awards de l’Innovation au Mondial du Bâtiment

4e édition de Smart City Wallonia, la vitrine wallonne de la «ville intelligente»

4e édition de Smart City Wallonia, la vitrine wallonne de la «ville intelligente»

Matexpo attend 40.000 visiteurs

Matexpo attend 40.000 visiteurs

Plus d'articles